Patricia Toucas-Truyen

Le temps des transitions

Le dossier sur l’ESS au Maghreb publié dans ce numéro coordonné et présenté par Patricia Toucas-Truyen et François Doligez illustre un processus de transition démocratique qui déborde l’ESS maghrébine mais auquel celle-ci contribue. Et sans doute n’est-ce pas un hasard si les articles de ce dossier sont signés par huit femmes pour quatre hommes.

La longue marche vers la création d’un compte satellite de l’ESS connait une avancée majeure

Un compte satellite constitue un cadre de présentation des données statistiques d’un domaine particulier de l’économie au sein de la comptabilité nationale. L’éducation, la protection sociale, la santé, l’environnement, le logement, les transports, etc. bénéficient d’un compte satellite en France.

Appel à textes : « L’économie sociale et solidaire au Maghreb »

Créée en 1921 à l’initiative de Charles Gide, la Recma, Revue internationale de l’économie sociale, est une revue trimestrielle interdisciplinaire dotée d’un comité de lecture. Elle est la plus importante revue francophone d’économie sociale et une des toutes premières mondiale, lue dans plus de vingt pays. Son directeur est Jean-Claude Detilleux ; son rédacteur en chef est Jean-François Draperi.

La Recma s’est fait l’écho du dynamisme des pratiques d’économie sociale et solidaire dans les pays du Maghreb au travers de plusieurs articles (M. Jaad et E. Erraoui, « Tissu associatif et cohésion sociale au Maroc : le cas de la province de Taroudant », Recma n° 333, 2014 ; M.-A. Zoreli, « La régulation solidaire en Kabylie : l’exemple du village de Tifilkout », Recma n° 339, 2015 ; A. Roumane, « Structures coopératives et valorisation économique de la biodiversité : cas de la filière d’huile d’argan au Maroc », Recma n° 345, 2017 ; F. Elachab, « L’économie sociale en Tunisie », à paraître dans la Recma en juillet 2018.) et souhaite poursuivre cette présentation et réflexion au travers d’un dossier. Depuis les « Printemps arabes », on assiste en effet à un renouvellement important des pratiques en matière d’économie sociale. En témoignent l’essor des associations dans des pays comme le Maroc ou la Tunisie (Ipemed, 2013), les mises en réseau nationales ou sous-régionales (Maghreb-ESS) ou encore l’attention renouvelée des politiques publiques (débats sur la loi relative à l’ESS en Tunisie en 2016).

Année de publication: 
2018

Retour sur une journée d’étude : « Que sait-on aujourd’hui des valeurs de l’ESS ? Comment sont-elles transmises ? »

Dans le cadre du Mois de l’ESS, une journée d’étude sur le thème « Que sait-on aujourd’hui des valeurs de l’économie sociale et solidaire ? Comment sont-elles transmises ? » était organisée au palais Bourbon le 28 novembre 2016 à l’initiative du Pôle international de ressources de Limoges et du Limousin pour l’histoire du monde du travail et de l’économie sociale (PR2L). Cette association limousine rassemble des historiens, des militants de l’économie sociale et des syndicats partageant un souci de mise en valeur des expériences d’économie sociale.