EDITORIALEDITORIAL

Le 12 janvier, notre collaborateur Serge Koulytchizky est décédé. Dans un prochain numéro, la Recma rendra un hommage à celui qui était membre de son comité de rédaction depuis 1980 (n° 200) et qui fut son rédacteur en chef en 1981 et 1982. Dans cet éditorial, nous souhaitons simplement témoigner, au nom du comité de rédaction et de ses nombreux collègues et amis en France comme dans le monde, et en particulier au Québec et en Belgique, de son engagement et de sa fidélité au mouvement coopératif, de sa ténacité et de sa fierté d’avoir pu durant tant d’années enseigner, débattre et écrire sur les valeurs, les pratiques et les institutions coopératives. Après avoir soutenu, en 1971, sa thèse de doctorat sur « L’autogestion, l’homme et l’Etat : l’expérience algérienne », publiée chez Mouton (La Haye) en 1974, Serge Koulytchizky fut le premier à poursuivre l’enseignement initié par son maître ès coopération, Henri Desroche, en créant un diplôme d’études supérieures à Bordeaux en 1972, avant de rejoindre l’Institut Charles Gide au Mans en 1980.

"L'ESS en Amérique Latine""L'ESS en Amérique Latine"

Appel à communications de la Recma jusqu'au 1er juin

Depuis quelques années, l’Amérique latine est devenue un véritable laboratoire de l’économie sociale. Ce concept venu d’Europe, s’est profondément renouvelé et enrichi grâce aux multiples initiatives citoyennes, à l’apport des cultures indigènes, et à la prise en compte de l’économie sociale dans les politiques publiques. Les gouvernements de plusieurs Etats (EquateurBolivieArgentineVenezuelaChiliBrésil…) ont mis en œuvre des programmes favorisant l’essor de modèles de production alternatifs. 

La Recma souhaite réunir entre quatre et six articles présentant la diversité des situations et des expériences coopératives, associatives ou mutualistes menées dans différents pays d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. Il nous semble particulièrement intéressant d’associer l’analyse critique des expériences en cours au renouveau du débat et des approches de l’économie sociale et solidaire qui les accompagne. Les études comparatives sont les bienvenues, de même que les mises en perspective historique.

Les chercheurs en sciences humaines de toutes disciplines (économie, droit, sociologie, anthropologie, histoire, géographie, sciences politiques…) et de toutes nationalités, ainsi que les acteurs, militants ou élus politiques sont invités à transmettre pour le 1er juin leurs propositions aux coordonnateurs du dossier : patricia [dot] toucas [at] gmail [dot] com (Patricia Toucas-Truyen) et f [dot] doligez [at] iram-fr [dot] org (François Doligez).

Propositions et articles peuvent être rédigés en français, espagnol ou anglais. 

Télécharger l'appel à communications