Christophe Itier

A Bilbao, le Forum mondial de l’ESS débat de développement local et inclusif

Trois jours de séances plénières, de conférences et d’ateliers autour du thème « Valeurs et compétitivité pour un développement local inclusif et durable » : la quatrième édition du Forum mondial de l’ESS, organisée du 1 er au 3 octobre dans la ville espagnole de Bilbao, en Pays basque, a réuni plus de deux cents représentants de gouvernements locaux et réseaux ou acteurs de la société civile engagés dans l’économie sociale.

Le mois de l’ESS met l’environnement et l’emploi à l’honneur

En attendant la présentation de la feuille de route de l’ESS, élaborée par Christophe Itier, Haut-Commissaire à l’ESS, en concertation avec les organisations et mouvements de l’économie sociale, la 10 e édition de l’évé-
nement national « Le mois de l’ESS », en novembre 2017, a été l’occasion pour Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, de présenter l’ESS comme « un entrepreneuriat où l’humain prime sur le

Un plan pour le développement de la vie associative

Dans le cadre du projet de loi de finances 2018, l’Assemblée nationale a voté la réaffectation au monde associatif d’une partie des réserves parlementaires – ces subventions du budget de l’État qui permettaient aux députés et aux sénateurs de financer des associations et des collectivités de leur circonscription, jusqu’à leur suppression en 2017. Le montant réaffecté s’élève à 25 millions d’euros et ira au Fonds de développement de la vie associative (FDVA).

L’ESS entre démocratie et commerce

En mettant en question les contrats aidés, le gouvernement français a suscité un large mouvement de contestation au sein de l’ESS. En même temps, la nomination de Christophe Itier a été saluée à juste titre, même si un haut-commissariat n’est pas un ministère délégué ni un secrétariat d’Etat. Ces deux évènements invitent à s’interroger sur la grande ligne politique du gouvernement français en matière d’ESS.