Olivier Chaïbi

Retour sur le séminaire « Histoire de la coopération : expériences et pratiques »

Les trois journées sur l’histoire de la coopération organisées par le Centre Georges-Chevrier de l’Université de Bourgogne les 19 octobre 2017 (« Travailler en coopérative »), 8 février 2018 (« Échec et pérennisation des expériences coopératives ») et 15 novembre 2018 (« Coopératives et modernisation ») ont tenu toutes leurs promesses. Leur ambition était de décaler le regard pour privilégier une approche sociale, voire anthropologique, de la coopération, en insistant sur les pratiques des acteurs plutôt que sur l’histoire des institutions.

L’éducation, réponse aux défis de l’ESS ?

L’éducation à l’ESS est une question d’une grande complexité. À lui seul, le terme « éducation » a donné naissance à une discipline qui recouvre à la fois un ensemble de théories et de nombreux métiers et pratiques, et il définit des sous-disciplines des sciences humaines : sociologie, psychologie, économie de l’éducation sont autant d’immenses corpus théoriques. En tant qu’objet de recherche, l’ESS n’a pas cette ancienneté. Ignorée durant près de deux siècles, elle n’appartient à aucune discipline.

L’Esper teste des outils pour former les enseignants – et leurs élèves – à l’ESS

Alors que l’association Esper (l’Économie sociale partenaire de l’école de la République, née en 2010), en partenariat avec l’Office central de coopération à l’école (OCCE) et Coop FR, a renouvelé, du 26 au 31 mars, la semaine « Mon ESS à l’école », le groupe de travail « Formation des éducateurs à l’ESS » constitué en son sein avançait dans l’élaboration du matériel pédagogique à destination des enseignants du primaire et du secondaire. Ce groupe mobilise des enseignants, des universitaires et des responsables de l’ESS, et poursuit deux objectifs stratégiques.