Base doc

Numéro spécial de Social enterprise journal sur l'Asie du Sud Est

Coordonné par Jacques Defourny (qui en a présenté les grandes lignes lors du séminaire Addes du 31 mai 2011) et Yu-Yuan Kuan, le  Vol 7 N° 1 de 2011 du Social Enterprise Journal se pose la question de savoir s'il existe un modèle d'entreprise sociale propre à l'Asie du Sud Est. Les contributions répondent à trois objectifs :  décrire le contexte et les principaux facteurs qui expliquent l'émergence et le développement de l'entreprise sociale au sein de chaque contexte national; fournir une vue d'ensemble des diverses catégories d'organisations pouvant être considérées comme des entreprises sociales même si elles ne s'appellent pas ainsi le nom de cette façon ; identifier les défis majeurs qui se posent à ces organisations ainsi que leurs perspectives de développement.

La place du secteur associatif et de l’action sociale dans l’économie

La place du secteur associatif et de l’action sociale dans l’économie. Deux dimensions de la vie sociale à l’aune des comptes nationaux. Par Mélanie Vanderschelden, division Synthèse générale des comptes, Insee

Les institutions sans but lucratif au service des ménages employaient 900 000 personnes en 2008, soit 3 % de l’emploi total. Elles ont versé 23 milliards d’euros de rémunérations et acheté pour près de 17 milliards d’euros de biens et services (y compris investissement). Ce faisant, elles ont produit et distribué gratuitement ou presque des services pour un coût de 40 milliards d’euros. La moitié de ces services relève d’activités d’enseignement et d’activités récréatives, sportives et culturelles, l’autre moitié relève de l’aide aux personnes handicapées et en difficulté. Mais la production d’action sociale correspond plus généralement à l’aide à l’ensemble des personnes fragiles ; elle s’élève en France à 62 milliards d’euros, car elle est aussi le fait d’autres acteurs de l’économie et couvre aussi d’autres publics, en particulier les personnes âgées. Les bénéficiaires, hébergés, accueillis à la journée ou pris en charge à domicile, financent 30 % du coût de l’action sociale.

Absences au travail dans l'ES : une étude exploratoire du Cides

Y a-t-il beaucoup d’absences pour raisons de santé dans l’économie sociale ? Quelles sont leurs causes ? L’« absentéisme » est-il un problème même dans l’économie sociale ? Quels peuvent être les liens éventuels entre conditions de travail et maladie ordinaire ? Quels enjeux de l’arrêt de travail sont à souligner ?Telles sont les questions sur lesquelles CIDES s’est penché en réalisant une importante étude sur les absences au travail des salariés de l’économie sociale. Et ce, à partir de données sur les arrêts de travail des salariés assurés en prévoyance collective par Chorum : plus de 25 000 employeurs, plus de 550 000 salariés, et près de 47 000 arrêts de travail pour l’année 2008. Cette étude a été réalisée en partenariat avec le CENS, laboratoire de sociologie de l’Université de Nantes.

"Pour une meilleure prise en compte de l’Economie sociale dans l’éducation et les formations" table ronde de l'Esper, Paris, 20 mai 2011

L’Economie sociale a toujours été historiquement engagée pour l’éducation. Or, force est de constater aujourd’hui que cette économie, ses spécificités, ses finalités, sont très peu présentes dans les champs éducatifs et scolaires. Alors que les entreprises capitalistes se sont depuis longtemps mobilisées pour assurer un lien fort avec le monde de l’enseignement, les acteurs de l’Economie sociale peinent à s’organiser collectivement pour initier une telle démarche. L’ESPER, qui rassemble 37 organisations de l’Economie sociale (associations, mutuelles, coopératives, syndicats) du champ de l’Ecole, organise une table-ronde pour débattre autour de propositions visant à permettre une meilleure prise en compte de l’Economie sociale dans le champ éducatif, le vendredi 20 mai, au siège de la MGEN (75015) de 9h à 12h30.

« dash.coop », plateforme interactive sur les coopératives

Lancée en février dernier par Co-operative Press, dash.coop est une plateforme interactive regroupant les actualités des coopératives dans le monde. Ce site permet d’être informé des derniers « twitts » (informations publiées sur le réseau social Twitter) et des actualisations de blogs du mouvement coopératif. Tout internaute peut s’enregistrer et alimenter le site.