Nous n’avons pas attendu le gouvernement pour enseigner l’économie sociale et solidaire

Carole Delga, secrétaire d’Etat au commerece, en charge de l’économie sociale et solidaire (ESS), conclut l’interview donné au Monde Argent & placements du 4 novembre 2014 par cette phrase : « L’intérêt des jeunes générations pour cette économie alternative n’a jamais été aussi fort » (…) « Nous travaillons déjà en collaboration étroite avec les grandes écoles ; mais la culture de l’ESS doit maintenant se diffuser dans les universités ».

Universitaires signataires de cette tribune, nous partageons évidemment le souci de Mme Delga de diffuser de manière plus forte la « culture de l’ESS ». Nous sommes cependant profondément étonnés par l’usage du terme « maintenant », qui semble témoigner d’une certaine ignorance de ce que font nombre d’universités françaises pour former des jeunes (qui sont pour la plupart aujourd’hui et seront demain les cadres de l’économie sociale et solidaire) et pour développer des recherches en partenariat avec de nombreuses structures de l’ESS.
Nous souhaitons porter à l’attention de Mme Delga le fait que les formations professionnalisantes dans le domaine de l’ESS se sont développées depuis plus de trente ans à l’Université du Maine au Mans, au sein de l'institut Charles Gide, et depuis quinze ans dans un nombre croissant d’universités. Au point que votre collègue en charge des universités a ainsi été conduite à reconnaître la mention « ESS » dans la nouvelle nomenclature des licences professionnelles et des masters.

Lire la suite sur le site du Monde

Le texte de la pétition est également consultable sur le blog de l'un des signataires, Michel Abhervé.

Ou téléchargeable ici.