Guide 2015 de l'innovation sociale en PACA

Un guide sur l’innovation sociale publié dans les Cahiers de l’Observatoire régional de l’économie sociale et solidaire PACA par la Cress PACA et le laboratoire d'économie et de sociologie du travail (LEST-CNRS) : pourquoi et pour qui ?

Pourquoi ?
Aider les initiatives sociales et solidaires que cela soit sous forme de collectifs,
d’organisations ou d’entreprises :
›› à structurer et à viabiliser leur projet ;
›› à considérer l’innovation comme une manière de répondre aux défis économiques, sociaux et environnementaux ;
›› à modifier la perception de (leur propre) innovation et à repérer dans leurs actions des éléments étant de l’ordre d’une innovation sociale ;
›› en fournissant des outils et méthodes valorisables ;
›› en s’inspirant d’initiatives remarquables ;
›› pour faire écho à d’autres initiatives (innovantes ou pas), à d’autres échelles, sur d’autres territoires.

Pour qui ?
Ce guide s’adresse aux :
›› Porteurs de projet ;
›› Entreprises sociales et solidaires* : administrat(rice)eurs, direct(rice)eurs, gérant(e)s, responsables de service, de projet, managers, chargé(e)s de mission… ;
›› Acteurs de l’innovation : institutionnels, réseaux, fédérations, acteurs de l’accompagnement ;
›› Acteurs de développement local et territorial.

Les pratiques qui visent à répondre aux besoins sociaux par des solutions nouvelles sont un phénomène ancien. Dans ces processus, les acteurs de l’économie sociale et solidaire ont été historiquement à l’origine de nombreuses réponses innovantes. Trois faits prennent une acuité renouvelée.

Editorial :

- Tout d’abord, le contexte global de mutation climatique et de difficultés socio-économiques est une situation inédite, ce qui pousse les acteurs publics et privés à trouver de nouvelles façons de répondre à ces enjeux ;
- Ensuite, il est désormais admis que l’« innovation sociale » est complémentaire et indissociable de « l’innovation technologique ». Les entreprises et les organisations sont ainsi invitées à (re)penser leur activité autour du trio : Recherche et développement / Financeurs / Parties-prenantes ;
- Enfin, l’innovation sociale fait désormais l’objet de politiques publiques spécifiques au niveau européen ( la commission fait de l’innovation sociale un levier majeur de croissance et d’emploi dans le cadre de la stratégie 2020), national (l’innovation sociale a reçu une définition officielle dans l’article 15 de la Loi n°2014-856 du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire) et enfin local (de nombreuses collectivités se sont emparées de ces questions, notamment dans le cadre des « stratégies régionales de l’innovation »).
Au-delà du développement de nouveaux outils financiers, le constat des acteurs territoriaux est que l’innovation sociale ne se décrète pas. Le rôle des pouvoirs publics et de ses partenaires peut alors être de créer les conditions favorables à son émergence et son développement, via notamment la construction d’éco-systèmes territoriaux, à l’image par exemple des « pôles de compétitivité », associant l’ensemble des parties prenantes sur un territoire.
C’est l’ambition portée par la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire et la Préfecture de région à travers ce guide : contribuer à la mise en réseau des acteurs ; mieux intégrer cette notion dans les politiques publiques actuelles, identifier les sources de financement actuel et futur.
Ce sont de nouveaux rapports sociaux que l’innovation sociale cherche à promouvoir : « consomm’acteurs », « prosommateurs », démocratie économique, énergie renouvelable citoyenne, économie circulaire, collaborative... Chacun est invité à y trouver sa place : citoyens, organisations de l’économie sociale et solidaire, sociétés commerciales, collectivités territoriales et État.
Ce guide traduit ainsi un engagement commun : celui d’accompagner et d’aider à développer ces démarches nouvelles au service du développement du territoire régional.

Télécharger le guide.