Cress

In memoriam Jean-Louis Girodot

Les nombreux hommages consacrés à Jean-Louis Girodot depuis sa disparition, survenue le 1 er juin 2019, sont d’autant plus mérités que l’homme, au-delà du dirigeant mutualiste, coopératif et associatif et du journaliste connu et reconnu, fut un homme de conviction. Il appartenait à une génération qui a cru dans les principes, valeurs et spécificités de l’économie sociale, qui a su conjuguer projet politique et gestion, une génération qui a très largement contribué à faire de l’économie sociale ce qu’elle est aujourd’hui.

Des plateformes d’achats responsables en régions

La mobilisation dans les territoires autour des achats responsables est croissante. Afin de valoriser et promouvoir l’offre de biens et de services de leurs structures, les acteurs de l’ESS, soutenus par les collectivités, s’impliquent dans la création de plateformes d’achats à destination des acteurs publics et/ou privés. Si tous les territoires ne possèdent pas encore d’annuaire des structures de l’ESS, la dynamique est lancée dans une dizaine de régions et au niveau national. Présentation par le RTES.

Les banques coopératives françaises dans la crise : l’occasion d’un retour aux valeurs ?

Cet article est consacré à souligner les différences, mais aussi les ressemblances entre banques coopératives et banques capitalistes en France. Après une présentation de l’importance des banques coopératives en France, nous recensons et classons les objectifs, les valeurs et principes exposés dans les grands textes de référence de l’économie sociale, de la coopération et des banques coopératives ; puis, nous montrons comment les réseaux bancaires coopératifs relaient ces éléments dans leurs politiques de communication ; nous évaluons ensuite la réalité de ces « promesses » concernant le service aux usagers, la responsabilité, la solidarité, la démocratie. Enfin nous soulignons l’importance d’une meilleure connaissance du sociétariat « de base ».

Évolution de l’emploi dans l’Économie Sociale et Solidaire en région Centre

Les effectifs salariés de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) en région Centre ont constitué un moteur pour la croissance de l’emploi ces dernières années. Entre le quatrième trimestre de 2006 et celui de 2012, les emplois de l’ESS ont augmenté de près de 7 %, (soit plus de 4 800 postes), alors que sur la même période, le reste du secteur privé hors ESS a perdu 5 % de ses emplois (30 000 postes). Le graphique ci-dessous représente le taux de croissance de l’emploi d’une année sur l’autre (glissement annuel). Il indique une évolution inversée des effectifs salariés du secteur de l’ESS avec le reste de l’économie privée.

Projet de loi de finance 2014 : budget en baisse pour l'ESS

Cides a fait le calcul : le projet de loi de finances 2014 n’est pas généreux pour l'ESS. Le budget, inscrit dans le cadre de la mission solidarité, insertion et égalité des chances, s’élève en dépenses d’intervention à 4,825 millions euros. Un budget légèrement plus faible que dans le PLF 2013 qui était de 5 millions 83 760 euros. Les répartitions sont les suivantes : 1,025 million d’euros pour les Cress afin qu’elles renforcent leur rôle central dans les territoires ; 3,8 millions d’euros de subventions aux organismes nationaux et locaux de l’ESS, associations, mutuelles et coopératives à travers des conventions pluriannuelles d’objectif et des subventions.

Panorama de l'ESS en PACA

Cette édition est enrichie d'une entrée supplémentaire : la présentation de la structuration par taille des entreprises de l'ESS. La comparaison entre les organismes de l'ESS et les entreprises privées lucratives fait apparaître l'importance de la part des petites entreprises (10 à 49 postes) et des moyennes et grandes entreprises (50 postes et plus) dans l'ESS. Elle souligne une dynamique sectorielle (déjà ancienne) de spécialisation des activités de l'ESS traditionnelle, constituée de mutuelles, de coopératives et d'établissements sanitaires, sociaux et éducatifs. Dans ce modèle, l'emploi est professionnalisé et technicisé, et l'ESS est plus fortement employeuse d'emplois qualifiés de professions intermédiaires que le reste de l'économie locale (page 8).