Le coup de gueule des petites mutuelles

Le président de l'Association de proximité mutualiste dénonce les frais de gestion des poids lourds du secteur et milite pour la généralisation d'un chèque complémentaire santé. Selon Jean-Louis Span, les conditions de la mise en place de l’aide à la complémentaire santé (ACS) écartent les petites mutuelles.

Menacées de disparition, inquiètes devant l'évolution du secteur mutualiste, les petites et moyennes mutuelles craquent. Réunies au sein de l'Association de proximité mutualiste (ADPM), qui tient son congrès à Clermont-Ferrand depuis hier, une cinquantaine d'entre elles lancent aujourd'hui un coup de gueule. Leur président, Jean-Louis Span, explique pourquoi une motion dénonçant l'abandon de l'esprit mutualiste et les menaces qui planent sur la santé des Français sera votée.

Lire l'interview sur un blog de Mediapart.