De nouvelles formes d’éducation coopérative à Mondragon

Comment entreprendre en équipe ? Qu’est-ce que l’intrapreneuriat ? Quelle est la réalité coopérative dans les entreprises industrielles du Groupe Mondragon ? Ces questions étaient au cœur du « voyage apprenant » organisé du 7 au 9 février 2018 par les associations Sol-France (réseau de transformation apprenante) et Team Factory (association défendant une pédagogie de l’entrepreneuriat). Les participants étaient accueillis à Otalora, où se situe l’École des coopérateurs de Mondragon, par les salariés de la jeune entreprise Stay Bigel, issue de cette formation. Ce voyage, baptisé « Bigel Learning Expedition », invitait à découvrir les nouvelles formes d’éducation coopérative développées dans les entreprises et à l’université de Mondragon. En introduction de ces journées, les participants ont été invités à écouter l’histoire de la fondation du groupe. En 1941, après la guerre civile espagnole, un jeune prêtre du nom de José María Arizmendiarrieta arrive à Mondragon, une petite ville économiquement sinistrée de 8 500 habitants, au Pays Basque, où sévissent le chômage, la faim et la pauvreté. C’est dans ce contexte que l’ecclésiastique décide de mettre en application des formules permettant de créer de l’emploi solidaire, en partant du principe que « les idées nous séparent, mais les besoins nous unissent ». Dans l’urgence, il crée en 1943 la première École professionnelle pour tous (qui donnera naissance en 1997 à l’université de Mondragon).
En 1956, cinq apprentis formés et encouragés par Arizmendiarrieta fondent les ateliers Ulgor, actuelle entreprise d’électroménager Fagor et embryon du modèle coopératif de Mondragon. Afin de soutenir et de développer le système coopératif, une caisse de crédit, la Caja Laboral popular, est créée en 1959. La réussite est au rendez-vous après de nombreuses années de travail et d’engagement. Aujourd’hui, Mondragon est le deuxième plus grand groupe coopératif mondial, le premier groupe d’entreprises du Pays Basque et le dixième d’Espagne. Établi dans 97 pays, il compte 268 entreprises et emploie 76 000 personnes. De nouveaux défis ont émergé avec le temps, et les besoins de consolidation des coopératives ont nécessité d’introduire des innovations et de renforcer les capacités d’initiative. Durant la crise financière de 2008, la Mondragon Team Academy (MTA) a été créée au sein de l’université. Elle s’inspire directement du modèle « Team Academy » finlandais, fondé sur un apprentissage en équipe et en action. La formation diplômante LEINN (Liderazgo Emprendedor e Innovacion, soit « Leadership, entrepreneur et innovation ») organisée au sein de la MTA a pour objectif de faire émerger la capacité créative des jeunes. À ce jour, plus de 1 500 entrepreneurs dans le monde ont étéformés par la méthodologie « Apprendre en faisant », dans le cadre de cette formation.

Un voyage apprenant
Au cours de ce voyage apprenant, les participants ont pu voir à l’œuvre deux jeunes titulaires du diplôme LEINN relevant le défi de l’innovation dans une coopérative de Mondragon de plus de 1 000 salariés. L’enjeu était le suivant : comment intégrer de manière efficace les compétences d’un nouvel arrivant dans le fonctionnement quotidien de la coopérative ? Afin de résoudre ce problème, a été créée une équipe de tuteurs chargés d’appliquer de nouvelles méthodes de gestion des connaissances dans l’entreprise et ainsi d’encadrer les nouveaux salariés. Les membres de cette équipe ont reçu une formation suivant le protocole de « Team Performance Model » (« Modèle de performance collective»), afin de se transformer en acteurs du changement interne de l’organisation. C’est ce qu’on appelle « l’intrapreneuriat » en équipe. Parallèlement, une formation de deux mois a été dispensée aux nouveaux arrivants, sur la base de la méthodologie « Apprendre en faisant », avec l’objectif de leur donner confiance en eux et de stimuler leur motivation.
L’itinéraire du voyage apprenant passait par l’université de Mondragon, où on approfondit la formation LEINN et sa méthode éducative hors-norme : une université d’entrepreneurs, où les étudiants, dès la première année, doivent monter une entreprise avec des clients et une facturation réels ; où la figure du professeur s’efface devant celle d’un coach qui guide les teamcoops (équipes coopératives) durant les quatre années de formation. De la même manière, les systèmes d’évaluation traditionnels par examen sont remplacés par l’autoévaluation et une évaluation collective. Cette méthode vise à encouragerl’étudiant à tirer parti de sa capacité créative, à mettre sa passion au service de l’entreprise et à développer des projets en équipe. Ici, le meilleur outil de l’apprentissage est l’expérimentation. La formation LEINN se déroule à l’université de Mondragon dans le cadre de la Bilbao Berrikuntza Faktoria (BBF) (« usine d’innovation de Bilbao »), le premier écosytème d’apprentissage, d’innovation et d’entrepreneuriat, qui faisait également partie du circuit de la Bigel Learning Expedition. Enfin, pour achever leur connaissance de ce modèle d’entreprise unique par son parti pris d’encouragement à l’initiative, les participants de ce voyage ont visité l’entreprise Stay Bigel, créée par sept associés au cours de leur formation LEINN : un cabinet de conseil qui a développé des projets innovants dans les domaines éducatifs et de l’entreprise industrielle. « Notre mission est de faire de Bigel l’entreprise dans laquelle nous aimerions travailler », a commenté Irati Arejita, l’une des fondatrices, qui souligne que, contrairement aux entreprises traditionnelles, « à Bigel, depuis le début, nous avons la liberté de créer ».
Ainsi, la Corporation Mondragon s’efforce, dans l’ensemble de ses pratiques, de tirer les leçons du passé, fidèle à la maxime de son fondateur, Don José Maria Arizmendiarrieta, qui affirmait : « Un présent, si splendide soit-il, porte la marque de son terme plus ou moins proche s’il ne se projette pas dans le futur. »

Angela del Rio Camara et Antonio Pipaon Palomino, associés fondateurs de Stay Bigel.
Traduit de l’espagnol par Patricia Toucas-Truyen