Railcoop : prendre le train de la coopération

En novembre 2019, à Carjac, dans le Lot, a été créée Railcoop, première société coopérative d’intérêt collectif (Scic) ferroviaire, à l’initiative de quelques citoyens déjà engagés dans des démarches coopératives diverses. Il est remarquable de constater que le modèle coopératif s’étend ainsi depuis deux siècles  par capillarité d’un secteur à un autre dès lors qu’un ou plusieurs individus, convaincus de sa pertinence par rapport au modèle capitaliste, jouent le rôle de passeurs.

En l’occurrence, l’idée des fondateurs de Railcoop n’est pas de concurrencer la SNCF, mais de réactiver des lignes qui ne sont plus exploitées par l’entreprise  nationale. Il s’agit de promouvoir un mode de transport collectif et plus écologique que le transport routier pour le désenclavement de certains  territoires, notamment ceux du Centre. La Scic associe les collectivités concernées, les usagers, les cheminots et les partenaires pourvoyeurs de savoir technique et de  capitaux, tous également impliqués dans la gouvernance. Il reste à réunir un capital social suffisant, à régler des questions administratives et techniques, et, si tout va bien, une première ligne transversale est-ouest, la ligne Bordeaux-Lyon via Limoges, entrera en service au début 2021.

Voir : www.journaldelenvironnement.net/article/une-cooperative-ferroviaire-qui-...