Focus sur trois initiatives coopératives

- Sise dans le 14 e arrondissement de Paris, la Manufacture coopérative a été mise en place par les coopératives d’activité et d’emploi Oxalis et Coopaname, afin d’accompagner la transformation de collectifs de travail (groupes d’usagers, PME, associations, projets étudiants, collectifs informels d’individus autonomes regroupés autour d’une profession, etc.) en organisations coopératives. Elle a mené tout au long de l’année 2018 une recherche-action pour « fabriquer l’égalité professionnelle » entre les femmes et les hommes en instaurant un dialogue « social-territorial-coopératif » au sein des coopératives franciliennes. Les résultats de ce travail sont restitués dans une brochure intitulée « Économie sociale, solidaire... et égalitaire ? », accessible sur le site http:// manufacture.coop.
- Le Crédit coopératif a initié « l’Envolée », un incubateur dédié à l’inclusion et implanté en Seine-Saint-Denis. Un appel à projets a été lancé pour les porteurs de projets souhaitant « innover au service du bien commun ».
- La CG Scop a signé une convention de partenariat avec les professionnels et les gestionnaires de santé réunis au sein de la « Fabrique des centres de santé », afin d’aider ceux-ci à se transformer en Scic. Dans un communiqué du 18 octobre 2018, la CG Scop affirme : « Contribuant à la lutte contre les déserts médicaux, le développement de centres de santé en Scic s’inscrit dans une approche globale de la santé, mettant au cœur de la réponse et du projet les médecins et l’ensemble des professionnels de santé d’une part, les patients et les citoyens d’autre part. » Le statut Scic implique une gouvernance inclusive, intégrant de multiples parties prenantes, y compris non coopératives. C’est ce qui différencie essentiellement ces centres de santé des centres médicaux mutualistes qui ont mis en œuvre une approche globale de médecine socialisée dès la première moitié du XX e siècle.