"Des emplois soutenables dans les associations? la part du genre" par Dussuet Annie et Flahault Erika

Annie Dussuet (Centre Nantais de Sociologie, Université de Nantes : EA3260) et Erika Flahault (Espaces et Sociétés, UMR6590 – Agrocampus Ouest), à l'occasion des 23e Journées de l'Association d'économie sociale, organisé par le LEST-CNRS (UMR 6123) à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme d'Aix en Provence les 13-14 septembre 2012, ont publié  "Des emplois soutenables dans les associations ? la part du genre"

Poser la question de la " soutenabilité de l'emploi " revient à évaluer dans quelle mesure les caractéristiques de l'emploi permettent sa pérennité à la fois aux plans économique et social. Évaluer la soutenabilité de l'emploi associatif suppose donc de se référer à un ensemble de normes consensuelles établissant ce qu'est un emploi de qualité. Les recherches des années récentes ont plutôt fait apparaître la médiocrité de ces emplois, interrogeant la responsabilité du secteur dans la dégradation générale des conditions d'emploi. Adoptant une perspective de genre, on montrera ici que les normes de qualité d'emploi ne sont pas neutres, mais différentes pour les emplois destinés à des hommes ou à des femmes. A cet égard, on pourrait qualifier l'emploi associatif de " féminin " ; mais on montrera aussi que, dans la période récente, le rapport à l'emploi des femmes se transformant, ces normes sont remises en cause et obligent définir différemment la soutenabilité de l'emploi à la fois féminin et associatif.