Une nouvelle étude « Genre et bénévolat » au sein de l’ESS

Qu’en est-il de l’égalité femmes-hommes parmi les quelque 22 millions de bénévoles en France, qui constituent une ressource essentielle pour les associations et plus largement pour le champ de l’économie sociale et solidaire et l’ensemble de la société ?
Après avoir fait le point parmi les salarié·es de l’ESS, les administrateur·trices et les dirigeant·es des entreprises et organisations de l’ESS, cette étude propose de mieux connaître le profil des femmes bénévoles, leurs pratiques, ainsi que les contraintes spécifiques auxquelles elles sont soumises. Le CNCress a travaillé en collaboration avec le Laboratoire d’économie et de management de Nantes-Atlantique pour cette étude qui souligne un accès aux responsabilités bénévoles associatives plus restreint pour les femmes (leur part décroît quand le niveau de responsabilité dans les associations s’élève :  alors qu’elles représentent 50 % des bénévoles, les femmes constituent 45 % des responsables bénévoles et 39 % des président·es d’association). Pourtant, les profils des femmes et des hommes bénévoles sont globalement similaires (plus de la moitié avait des parents qui ont pratiqué du bénévolat, un tiers possède un diplôme de l’enseignement supérieur, et les catégories socioprofessionnelles « cadres » et « professions intermédiaires » y sont surreprésentées).
L’étude montre également une répartition genrée par domaine d’activité : les femmes représentent 59 % des bénévoles du secteur social, caritatif et humanitaire, alors que les hommes constituent 68 % des bénévoles du secteur sportif. Et le bénévolat des femmes  reste fortement lié à la présence d’enfants au foyer, alors que cela n’a pas d’impact sur le bénévolat des hommes.

http://www.cress-pdl.org/wp-content/uploads/Etude-genre-et-bénévolat-CNCRESS.pdf