Un mois de l’ESS engagé pour l’égalité femmes-hommes

Cette année, le Mois de l’ESS a suscité une réflexion sur la question de l’égalité femmes-hommes lors de différents temps forts et événements. Dans une étude publiée à cette occasion, le CNcress analyse la situation de l’égalité femmes-hommes dans les instances de gouvernance de l’ESS (coopératives, mutuelles, associations et fondations, structures commerciales répondant à la définition de la loi ESS de 2014) à partir des 1 500 réponses obtenues à un questionnaire diffusé en ligne.
Retenons quelques tendances et chiffres clés :
- Les femmes représentent 69 % des salariés dans l’ESS (73 % au sein des associations ; 71 % au sein des mutuelles ; 58 % au sein des coopératives).
- Même lorsque les structures sont très féminines (plus de 90 % de femmes dans les effectifs), on ne compte que 51 % de femmes dans les conseils d’administration (ce chiffre tombe à 38 % lorsqu’elles représentent moins de 40 % des effectifs).
- Les femmes administratrices sont plus jeunes et cumulent moins de mandats que leurs homologues masculins.
- 44 % des administratrices rencontrent des freins dans l’exercice de leur mandat (contre 31 % des hommes). Principal écueil évoqué : « manque de temps pour s’impliquer », notamment en raison de la difficile articulation des temps de vie (organisation familiale, tâches domestiques et parentales, travail) et de la charge mentale qui en découle.
L’étude met à l’honneur les structures de l’ESS ayant engagé des démarches pour atteindre l’égalité dans leurs instances (développement de réseaux de femmes, formations, prise en charge des frais de garde d’enfants, politiques de quotas) et propose une boîte à outils qui recense les dispositifs d’accompagnement existants : https://www.cncres.fr/fr/ressources/publication-dune-etude-sur-legalite-...