Quel impact du confinement sur les coopératives ?

Les Scop et les Scic ont été particulièrement impactées par l’arrêt des activités durant la crise sanitaire, selon une enquête flash menée par la CGScop et à laquelle ont répondu près d’un quart des coopératives. 79 % d’entre elles ont fait appel aux aides d’urgence mises en place par le gouvernement et par des organisations, dont la CGScop. Cette évaluation était nécessaire pour définir les mesures d’accompagnement à la reprise d’activité de ces coopératives.
Les résultats complets de l’enquête sont consultables sur le site de la confédération : www.entreprises.coop/enquete-le-fort-im-pact-du-covid-19-sur-les-scop-et...
Au niveau européen, Coopératives Europe a lancé une étude d’impact à laquelle toutes les entreprises coopératives étaient appelées à répondre. L’objectif  est de pouvoir nourrir, grâce aux informations recueillies, les « revendications politiques à la Commission européenne pour plaider en faveur de mesures spécifiques pour les entreprises coopératives dans la région européenne (y compris les pays voisins) ». Par ailleurs, Coopératives Europe a salué le plan de relance de la Commission européenne, inédit par son ampleur (750 milliards d’euros), qui devrait permettre d’amortir les dégâts économiques et sociaux de la pandémie et du confinement et de remettre sur les rails nombre d’entreprises, dont celles de l’économie sociale et solidaire.