L’UDES veut faire entendre sa voix à la conférence sociale

C’est dans une atmosphère houleuse que se déroule la conférence sociale des 7 et 8 juillet, les changements concédés sur le compte pénibilité ont été modérément appréciés par les syndicats.  De son côté, l’Union des employeurs de l’ESS cherche à y faire entendre ses demandes mais aussi sa singularité. 

 

C’est une voix originale que cherche à faire entendre l’union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (Udes) à l’occasion de la conférence sociale qui se déroule actuellement. L’Union n’a pas été contente de ne pas avoir été invitée par le gouvernement à  la séance introductive et l’a fait savoir à travers un communiqué de presse commun signé conjointement avec l’Unapl (Union nationale des professions libérales) et la Fnsea ( agriculteurs) dénonçant, « un traitement inéquitable et le risque d’avoir une conférence sociale à deux vitesses, à l’heure même où les crispations économiques et sociales autour du Pacte de responsabilité nécessitent un rassemblement des forces vives le plus large possible ».

Lire l'article complet sur le site du Chorum-Cides

Edit : suite à la conférence sociale, l'UDES publie ses propositions.