Les coopératives funéraires au Canada : un mouvement en pleine croissance!

Le mouvement des coopératives funéraires est en plein essor au Canada. En 2011, les coopératives funéraires du réseau ont dépassé la marque des 9 600 décès traités en un an ! Rappelons que le Réseau des coopératives funéraires compte 35 coopératives au Canada, dont 25 au Québec. Pratiquement toutes les coopératives ont connu une croissance dans leur marché respectif. Collectivement, il s'agit d'une augmentation de 5,1% en 2011. Si on compare à l'augmentation annuelle moyenne des décès (1 à 2 %), on voit que les coopératives funéraires gagnent des parts de marché d'année en année.

Pensez-y, notre réseau a traité un décès toutes les 55 minutes en 2011 ! De jour ou de nuit, la veille de Noël ou à la Saint-Valentin, un samedi matin à 2 h ou un mercredisoir à 20 heures, une personne de notre réseau répondait à l'appel d'une famille dans le besoin.

 En réponse à chacune de ces 9 600 familles, les coopératives ont mis leur personnel à l'oeuvre. À chaque fois, une équipe d'une dizaine de personnes a été mobilisée pour servir la famille. Des brancardiers et conseillers funéraires aux directeurs de services funéraires, thanatologues et techniciens et personnel d'accueil, tous mettent l'épaule à la roue. Ensemble, ils réalisent une cérémonie unique, respectueuse et mémorable pour les proches du défunt. Des milliers de petites étapes qui seront répétées tous les jours, 365 jours par année. Félicitations et merci aux plus de 700 employés du réseau !

La croissance de notre mouvement n'est pas seulement fondée sur le nombre de funérailles. En 2011, deux nouvelles coopératives ont été créées dans le réseau au Québec. Dans la région de Montréal, la Coopérative funéraire de l'Île de Montréal a atteint près de 200 décès cette année, tandis que la Coopérative funéraire de la Rive Sud de Montréal a continué de croître, atteignant 737 décès traités. La Coopérative funéraire de St-Hyacinthe a connu une augmentation de 23%, pendant que les coopératives funéraires de Deux Rives, à Québec et celle de l'Outaouais se disputaient la première place en Amérique, chacune traitant plus de 1400 décès par an !

Ailleurs au Canada, le réseau a continué de progresser. Les coopératives existantes ont consolidé leur position et de nouveaux groupes exploratoires se sont formés en Ontario et en Alberta. On peut dire que le mouvement coopératif funéraire a le vent dans les voiles au Canada !

Par Alain Leclerc, sur le site de la Fédération des coopératives funéraires du Québec