L’entrepreneuriat social en débat au Ceges

Le 16 octobre 2009 le Conseil des entreprises, employeurs et groupements de l’économie sociale tenaient ses 2ndes Assises. Depuis les précédentes (voir Recma n°310), le Ceges ambitionne de « faire mouvement » et d’afficher plus clairement le projet de l’ESS dans la sphère politique et sociale. Claude Alphandéry a ainsi résumé les grandes lignes d’un rapport collectif « L’ESS, un laboratoire pour un autre mode de développement. 50 propositions pour changer de cap » qui sera largement commenté au cours des manifestations prévues dans le mois de l’ESS pour une publication annoncée début 2010. La suite de la journée a été consacrée à la présentation du concept et des réalités de l’entrepreneuriat social. Président du groupe Archer, ensemblier d’insertion de la Drome, Christophe Chevalier a présenté comment de nombreuses structures, relevant juridiquement ou non de l’ESS, pilotées par une société par action simplifiée (SAS) pouvaient jouer un rôle central dans le développement solidaire d’un territoire durement frappé par la désindustrialisation. Marthe Nyssens, professeur à l’Université de Louvain et membre du réseau EMES a exposé, dans une approche comparative internationale, la notion d’entreprenariat social. Après une intervention de Christophe Boyer, délégué général de la Fonda, Jean-Marc Borello a présenté le tout récent du Mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves) dont il est président. Reste à savoir lequel des mouvements de l’ESS ou du Mouves emportera l’autre…