La Maif et Carrefour : des entreprises à mission

Quelques jours après la promulgation de la loi, la Maif (mutuelle d’assurance des instituteurs de France) annonçait être le premier groupe français à s’engager sur la voie de l’entreprise à mission selon la loi Pacte, montrant que l’on peut relever de l’ESS et vouloir ajouter des labels. L’évolution de son statut sera soumise au vote des sociétaires lors de son assemblée générale en 2020. Sa « raison d’être » devra être approuvée, des engagements concrets devront
être pris vis-à-vis de ses parties prenantes et inscrits dans ses statuts – engagements qui devront être mesurables et seront juridiquement opposables en cas de manquement.

Quelques semaines plus tard, Carrefour lui emboîtait le pas, alors que Veolia ou Michelin se sont arrêtés à la définition d’une raison d’être.