« Education et solidarité » versus normalisation financière et assurantielle

Mi mai 2009, une conférence internationale sur le thème « éducation et solidarité » a rencontré un grand succès à Paris (plus de 260 participants). Les représentants de la Mutuelle générale de l’éducation nationale (MGEN), l’Association internationale de la Mutualité (AIM) et de l’Internationale de l’éducation ont donc choisi de créer une association pour prolonger la mobilisation des professionnels de l’éducation partout dans le monde afin de rendre plus visibles les systèmes de protection sociale solidaires mutualistes. Il s’agit plus spécifiquement de promouvoir la mutualité « afin d’améliorer l’accès et la qualité des soins et participer à la solvabilisation de l’offre » et de constituer une plateforme « d’experts pour assister les acteurs dans le développement de mutuelle de santé. » Pour les prometteurs du réseau, il n’est pas question de se limiter à une analyse critique du marché : il s’agit de défendre l’idée les citoyens doivent avoir le choix entre « être client d'une société d'assurance » ou « être acteur, solidairement avec d'autres, de son système de protection sociale. » 60 organisations de 45 pays sur tous les continents ont déjà confirmé leur intention d'adhérer au réseau.
Pour en savoir plus : www.educationsolidarite.org