Bretagne : l’ESS affirme un projet politique

Animé par la Cres Bretagne et le Collège Coopératif en Bretagne, l'Observatoire de l'économie sociale et solidaire est soutenu depuis près d’un an par l’Etat, le conseil régional et les conseils généraux d'Ille et Vilaine, du Finistère et des Côtes d'Armor. Ses travaux sont désormais accessibles en ligne. Outre une myriade de documents statistiques et de rapports, le site propose un espace collaboratif et une base géolocalisée d’initiatives régionales. Cette initiative d’ouverture et de communication s’accompagne d’un remarquable travail de clarification. Pour consolider le rassemblement de tous les acteurs se revendiquant de l’ESS, la Cres s’est dotée en juin 2009 d’une charte d’adhésion revigorante en ces temps de grands flottements conceptuels et politiques : « L’ESS n’est pas une économie de la charité et de la réparation mais une économie de la solidarité et du changement. L’ESS n’est pas une économie sous perfusion. Elle produit ses propres ressources et bénéficie de soutiens financiers publics bien inférieurs aux autres formes d'entreprises. L’ESS est une alternative au mode d’organisation capitaliste des entreprises. Les entreprises de l’ESS sont des sociétés de personnes et non de capitaux qui adoptent un fonctionnement démocratique. […] L’ESS forme donc un mouvement politique et social qui débat, réfléchit, conteste, propose… Elle construit des relations avec d'autres corps intermédiaires (partis, syndicats, …), les collectivités territoriales, l’Etat et les acteurs économiques et sociaux pour faire des propositions de changement social. »