Ap2E propose dix mesures pour une "banque éthique et coopérative"

Agir pour une économie équitable (Ap2E) rappelle opportunément qu’il n’y a pas eu de fusion des Banques populaires et des Caisses d’épargne le 26 février, jour de la nomination de François Pérol. Aucun des 7 millions de sociétaires de ces banques coopératives n’a pu encore exprimer son droit d’intervention et c’est par la loi que se fera la nouvelle banque, qui concernera 34 millions de Français. Ap2E demande donc aux citoyens et aux représentations de l’économie sociale de relayer ses dix propositions aux parlementaires pour que cette nouvelle banque soit tournée vers la satisfaction des besoins sociaux et environnementaux (représentation des sociétaires, des salariés et des clients dans un organe central coopératif, décision des orientations stratégiques par « référendum coopératif », obligation d’investissements dans le social et l’économie sociale, limitation des rémunérations et des mandats des dirigeants…).