VIIIe conférence de l’International Society for Third-Sector Research (ISTR), Barcelone, juillet 2008

La VIIIe conférence de ISTR s’est tenue dans les locaux modernes de l’université de Barcelone du 9 au 12 juillet 2008, conjointement avec la IIe conférence du réseau de recherche européen Emes. Elle a réuni six cents participants venant de cinquante pays, y compris le Honduras ou le Bangladesh, l’Afrique subsaharienne étant la seule région du monde peu représentée. Par rapport à la date récente de création de l’association ISTR, 1993, on mesure la progression spectaculaire de la recherche sur le tiers secteur. On mesure aussi son internationalisation et le rapprochement entre les termes de tiers secteur et d’économie sociale, puisque de nombreuses communications traitaient des coopératives et des entreprises sociales. Remarquablement organisée au moindre coût, cette conférence a accueilli un public jeune et passionné: des conférences plénières intéressantes, en espagnol, en français et en anglais, avec improvisation d’un débat à distance avec le professeur de Harvard pakistanais qui n’avait pas pu obtenir son visa… Quatre cent cinquante présentations de très bonne qualité en moyenne, choisies parmi les quelque sept cents propositions, réparties sur onze ateliers parallèles, ce qui est frustrant, car on n’a pas le don d’ubiquité ! De nombreux lunchs et pauses-café permettaient des échanges interdisciplinaires et intergénérationnels, même si l’interpénétration des deux réseaux ISTR et Emes restait insuffisante. Un seul regret, il n’y avait que douze Français présents, en dépit de la proximité géographique, alors que les Canadiens étaient vingt-deux à avoir traversé l’Atlantique.

Edith Archambault