Un collectif de producteurs quitte la coopérative Téranéo

Ils s'appellent Christophe Olivier, Marcel Bo, Manuel Gonzalez ou encore Jacques Fabre. Ils sont arboriculteurs à Ille, à Prades et à Néfiach. Et, depuis des années, ils adhèrent au groupe Téranéo. Lequel est implanté sur Saint-Hippolyte, mais également sur Prades et Ille, au travers des entités La Paysanne et La Jardinière. Pour ces producteurs l'heure est pourtant venue de quitter leur structure : "Ce n'est ni sur un coup de tête, ni de gaieté de cœur que nous prenons cette décision. Mais l'écart de prix entre Téranéo et d'autres coopératives atteint parfois 15 centimes par kilo de pêches. Pour un producteur qui récolte 500 tonnes, la perte équivaut à 60 000 euros. Ce n'est plus supportable".

Lire l'intégralité de l'article de Jean-Paul Pelras pour l'Indépendant