Sommet international des coop: leur rôle dans la prestation des services médicaux et sociaux

Toute la Recma

  • 2010
    • 2017
    • 2016
    • 2015
    • 2014
    • 2013
    • 2012
    • 2011
    • 2010
  • 2000
    • 2009
    • 2008
    • 2007
    • 2006
    • 2005
    • 2004
    • 2003
    • 2002
    • 2001
    • 2000
  • 1990
    • 1999
    • 1998
    • 1997
    • 1996
    • 1995
    • 1994
    • 1993
    • 1992
    • 1991
    • 1990
  • 1980
    • 1989
    • 1988
    • 1987
    • 1986
    • 1985
    • 1984
    • 1983
    • 1982
    • 1981
    • 1980
  • 1970
    • 1979
    • 1978
    • 1977
    • 1976
    • 1975
    • 1974
    • 1973
    • 1972
    • 1971
    • 1970
  • 1960
    • 1969
    • 1968
    • 1967
    • 1966
    • 1965
    • 1964
    • 1963
    • 1962
    • 1961
    • 1960
  • 1950
    • 1959
    • 1958
    • 1957
    • 1956
    • 1955
    • 1954
    • 1953
    • 1952
    • 1951
    • 1950
  • 1940
    • 1949
    • 1948
    • 1947
    • 1946
    • 1945
    • 1944
    • 1943
    • 1942
    • 1941
    • 1940
  • 1930
    • 1939
    • 1938
    • 1937
    • 1936
    • 1935
    • 1934
    • 1933
    • 1932
    • 1931
    • 1930
  • 1920
    • 1929
    • 1928
    • 1927
    • 1926
    • 1925
    • 1924
    • 1923
    • 1922
    • 1921
    • 1920

Le rôle joué par les coopératives dans la prestation des soins de santé et des services sociaux sera l'un des principaux sujets abordés cette année au Sommet international des coopératives (Québec, 6-9 oct. 2014). Alors que, d'après certains économistes, ce secteur pourrait devenir le plus grand marché du 21e siècle, les conférenciers se pencheront sur la manière dont les coopératives pourraient aider à faire la différence tout en apportant l'innovation et en améliorant l'accès aux soins de santé.

Une nouvelle étude sur les coopératives de soins de santé sera lancée à travers le monde à l'occasion du Sommet. Cette étude est coordonnée par Jean-Pierre Girard, expert de renommée internationale dans les coopératives de soins de santé et de services sociaux, et ancien membre du conseil d'administration de l'International Health Co-operative Organization.

Rüdiger Krech, directeur du Département d'Éthique et des Déterminants sociaux de la Santé de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), présentera également aux conférenciers l'approche de l'OMS en matière de soins de santé.

« Nous avons beaucoup à apprendre des différents secteurs et sur la manière dont les principes des coopératives pourraient nous aider, pas seulement les coopératives de santé, mais aussi les coopératives de logement, bancaires et agricoles », a-t-il déclaré.

Au Canada et dans différents États européens, les coopératives de soins de santé représentent un acteur clé du secteur de la santé. D'autres pays peuvent apprendre de cet exemple, mais de telles initiatives doivent être adaptés aux réalités de chaque État individuel, estime M. Krech.

Laura Paracaula, autre intervenante au Sommet des coopératives, est directrice générale adjointe à la Suara Cooperativa, la plus grande coopérative de soins de santé et de services sociaux de Catalogne. Lors du Sommet, elle se penchera sur le rôle que les coopératives pourraient jouer en fournissant leurs services, particulièrement dans le contexte d'une croissance démographique et d'une population vieillissante.

Suara est une coopérative à but non lucratif fondée en 2008 suite à la fusion de trois coopératives ayant plus de 30 ans d'expérience dans les soins aux personnes.

Faisant référence à sa présentation au Sommet, Mme Peracaula a déclaré : « La conférence traitera des défis et des opportunités qui accompagnent la croissance démographique et je réponds du point de vue d'une coopérative. »

Selon elle, les coopératives telles que Saura sont mieux équipées pour relever les défis sociaux et les changements démographiques.

« Notre modèle repose sur un leadership collaboratif, participatif et de réseautage qui est appliqué dans tous les domaines précités. Le fait que les bénéfices obtenus soient réinvestis de manière permanente dans ces domaines, ainsi que dans l'innovation, la formation et l'amélioration continue de nos professionnels, constitue un élément qui nous différencie des autres modèles d'organisations », a-t-elle affirmé.

Vingt-six experts en soins de santé et en assurances prendront la parole au Sommet, dont José Carlos Guisado, président de l'International Health Cooperative Organization, Eudes de Freitas Aquino, président d'UNIMED et Vanessa Hammond, présidente de la Fédération des coopératives de santé du Canada. La liste complète des intervenants est disponible en ligne.

A lire sur le site de l'ACI.