Réseaux mutualistes : « Où sont les femmes ? »

Constitué le 1 er  juin dernier à la Maison de la mutualité (Paris), le réseau Mut’Elles, présidé par Dominique Joseph, trésorière générale adjointe de la Mutualité française, se donne pour objectifs principaux d’impulser une plus grande mixité dans ses structures et d’accroître la représentation des femmes dans les conseils d’administration (l’obligation légale prévoyant déjà un minima de 40 % d’ici 2021). Comme l’a souligné D. Joseph lors du lancement de ce réseau : « Nous avons un rôle sociétal sur la prise en compte des femmes dans le système de santé, et plus généralement dans la société. Plus personne ne doit se poser la question : “où sont les femmes ?”. »

Plus d’une dizaine d’actions sont d’ores et déjà prévues. Mut’Elles va ainsi organiser des rencontres autour de dirigeant(e)s pour développer des contacts et échanger sur « les bonnes pratiques » ; des ateliers  thématiques seront également organisés. Un comité de coordination pilotant l’ensemble de ces initiatives va être constitué. Enfin, les réflexions et actions engagées au sien de ce réseau nourriront une conférence annuelle.

Dans l’esprit des animatrices de Mut’Elles, il ne s’agit pas pour autant d’occulter la présence des hommes. Les hommes qui le souhaitent pourront ainsi participer aux travaux des commissions thématiques de ce réseau, dont le lancement réjouit Etienne Caniard, président de la Mutualité française jusqu’au 23 juin dernier : « Nous avons besoin d’un profond renouvellement qui va être facilité par Mut’Elles. Je suis heureux d’assister à la naissance de ce réseau qui va transformer très rapidement le mouvement mutualiste. »

La démarche de ce nouveau réseau pourrait reprendre à son compte la devise d’Yvonne Foinant, fondatrice en 1946 du réseau mondial des femmes chefs d’entreprise : « Seules nous sommes invisibles, ensemble
nous sommes invincibles. »

Laurent Lasne