L’Institut Montparnasse organise une rencontre pour « faire société » autour des mutuelles et présente ses nouvelles orientations

Le 18 juin, l’Institut Montparnasse, spécialisé dans la recherche et la formation au service du mouvement mutualiste, organisait un débat autour du thème « faire ou refaire société » avec Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, et Thierry Beaudet, président de la Mutualité française. Cette conférence, animée par le magazine Alternatives économiques, visait deux objectifs. Tout d’abord, présenter les soixante-six propositions du « pacte pour le pouvoir de vivre » formulées en mars 2019 par dix-neuf organisations, ONG et syndicats – dont la Mutualité française. Ensuite, interroger l’apport des mutuelles pour renforcer la société dans son ensemble, dans un contexte de sentiment de délitement du lien entre les citoyens, et voir en quoi et comment ces organisations démocratiques et mobilisatrices sont susceptibles de créer du lien en leur sein même.
Plus d’une centaine de personnes s’étaient déplacées. Leurs échanges avec les invités ont permis de souligner la profondeur de la mutation sociétale en cours : toutes les organisations, et notamment les structures militantes, vont rapidement être amenées à s’interroger sur leurs modèles et les formes d’engagement qu’elles peuvent mobiliser, y compris par le biais d’outils numériques. Les soixante-six propositions du « pacte pour le pouvoir de vivre » soulignent ce besoin de trouver des solutions pour un meilleur accès aux services, pour davantage de solidarité et d’ouverture, tout comme elles insistent sur le partage de valeurs et la coopération entre acteurs pour y parvenir car, dans cette période de transition potentiellement angoissante, la meilleure réponse réside dans la mobilisation et l’engagement.

Le rôle des mutuelles dans la transition sociale
Les interventions des invités et de l’auditoire ont fait émerger le rôle des mutuelles dans ce contexte. Tout d’abord, au niveau national, celles-ci sont trop souvent perçues comme de simples assureurs, alors qu’elles ont su démontrer localement, via diverses initiatives, la pertinence intrinsèque de leur modèle. Elles doivent toutefois faire preuve d’adaptation et de vigilance pour rester à l’écoute des dynamiques locales et solidaires – souvent spontanées et non organisées – qui s’expriment, sous peine de voir ces mouvements évoluer à l’écart des structures mutualistes. C’est ainsi, en tissant des liens entre les citoyens et entre les adhérents, en luttant contre tout renoncement à la solidarité et contre la méfiance vis-à-vis de l’autre, que les mutuelles peuvent jouer un rôle important pour « refaire  société ».
La soirée a également été l’occasion de mieux découvrir l’Institut Montparnasse, créé en 2009 par Jean-Michel Laxalt après son départ de la présidence de la MGEN, puis présidé par lui. L’Institut traite alors de problématiques liées au système de protection solidaire en sollicitant des personnalités académiques de diverses disciplines, à l’image de Michel Wieviorka, Didier Tabuteau, Jean-Yves Lorenzi ou encore Francois Ewald. Jusqu’en 2015, plusieurs études ont été réalisées sur la protection sociale au sens large, accompagnées de conférences. En janvier 2019, une nouvelle gouvernance s’est installée. Bertrand Souquet, délégué national MGEN et président de l’Institut Montparnasse, est désormais accompagné par des acteurs de la MGEN, mais aussi des personnes venant d’autres horizons. Alain Coheur, membre du Comité économique et social européen (Cese), devient vice-président ; Jérôme Saddier, président d’ESS France, devient administrateur et Olivier Boned délégué général.

Une nouvelle orientation pour l’Institut
Une nouvelle orientation est donnée à l’Institut depuis 2018 pour recentrer son activité sur l’étude du modèle mutualiste : les mutuelles subissent en effet une forte concurrence et sont soumises à une réglementation importante dans un secteur d’activité qui interroge les méthodes d’organisation et la relation avec les adhérents : lorsqu’une dynamique de mutation interne s’opère, un besoin de réflexion prospective s’impose. Analyser les mutations actuelles permettra de donner des clés de lecture sur les changements à venir. L’institut Montparnasse oriente désormais son travail selon trois axes. Le premier, dévolu à la recherche, vise à explorer les différentes évolutions du modèle mutualiste en France et dans le monde, au travers de la diversité de ses activités, de son modèle et de ses leviers de croissance. Ce travail prend appui sur un conseil scientifique  composé de personnalités du monde académique français, belge et canadien issues d’une grande diversité de disciplines. En outre, une cartographie internationale des études réalisées ces dix dernières années est en cours et permettra d’orienter les commandes d’études à venir. En second lieu, l’axe « événements » permet à l’Institut Montparnasse de proposer des colloques, des conférences comme celle du 18 juin, ainsi que des rencontres pour des comités plus restreints sur des sujets spécifiques. Enfin, l’axe « formation » vise à accompagner  l’acquisition de nouvelles compétences des dirigeants de mutuelles, avec pour objectif de proposer des formations en adéquation avec les attendus liés aux fonctions, mais  aussi de renforcer la dimension identitaire  t l’engagement militant de conviction. Les partenariats universitaires et les formations diplômantes en sont une dimension majeure. Permettre à des dirigeants mutualistes, mais aussi de l’économie sociale, de  « faire communauté » ne peut que renforcer la gouvernance des organisations dans leur ensemble. C’est un pari d’ouverture, de coopération et de création d’une large communauté partageant les mêmes valeurs qui est ainsi réalisé. Ce pari va bien au-delà  des frontières nationales, puisqu’il vise aussi à accompagner des mutuelles sur le pourtour méditerranéen, en Afrique de l’Ouest ou au Canada, avec un prisme francophone pleinement assumé. De quoi apporter un nouvel élan au mouvement mutualiste.

Bertrand Souquet et Olivier Boned
Conférence disponible en ligne :
https://www.institut-montparnasse.eu/