Les coopérateurs interpellent le nouveau président de la République

Toute la Recma

  • 2010
    • 2017
    • 2016
    • 2015
    • 2014
    • 2013
    • 2012
    • 2011
    • 2010
  • 2000
    • 2009
    • 2008
    • 2007
    • 2006
    • 2005
    • 2004
    • 2003
    • 2002
    • 2001
    • 2000
  • 1990
    • 1999
    • 1998
    • 1997
    • 1996
    • 1995
    • 1994
    • 1993
    • 1992
    • 1991
    • 1990
  • 1980
    • 1989
    • 1988
    • 1987
    • 1986
    • 1985
    • 1984
    • 1983
    • 1982
    • 1981
    • 1980
  • 1970
    • 1979
    • 1978
    • 1977
    • 1976
    • 1975
    • 1974
    • 1973
    • 1972
    • 1971
    • 1970
  • 1960
    • 1969
    • 1968
    • 1967
    • 1966
    • 1965
    • 1964
    • 1963
    • 1962
    • 1961
    • 1960
  • 1950
    • 1959
    • 1958
    • 1957
    • 1956
    • 1955
    • 1954
    • 1953
    • 1952
    • 1951
    • 1950
  • 1940
    • 1949
    • 1948
    • 1947
    • 1946
    • 1945
    • 1944
    • 1943
    • 1942
    • 1941
    • 1940
  • 1930
    • 1939
    • 1938
    • 1937
    • 1936
    • 1935
    • 1934
    • 1933
    • 1932
    • 1931
    • 1930
  • 1920
    • 1929
    • 1928
    • 1927
    • 1926
    • 1925
    • 1924
    • 1923
    • 1922
    • 1921
    • 1920

En transmettant leurs félicitations d’usage au président Emmanuel Macron, les familles coopératives ont pris soin de souligner leur contribution « au dynamisme économique et à la cohésion sociale et territoriale », selon les mots de Jean-Louis Bancel. Le président de Coop FR, par ailleurs nouvellement élu à la tête de Cooperatives Europe, a précisé que « le mouvement coopératif est prêt à présenter au président de la République ses propositions afin de contribuer à la réflexion sur les moyens et solutions à mettre en œuvre pour renforcer la capacité des entreprises à répondre aux défis économiques, sociétaux et environnementaux que doit relever la France ».
Habicoop, fédération française des coopératives d’habitants, a saisi l’occasion pour signaler que, depuis la parution en 2015 de la loi Alur octroyant un statut à l’habitat participatif et aux coopératives d’habitants, certains décrets d’application n’ont toujours pas été publiés et la mise en place des prêts aidés a pris du retard. La coopération d’habitation exprime donc son attente d’une concrétisation de l’engagement de l’Etat... sur un mode plus véloce. Les coopératives agricoles ont pu se réjouir de l’échec de Marine Le Pen qui promettait une sortie de la politique agricole commune (PAC). Elles n’en ont pas moins rappelé au nouveau président de la République les défis à relever dans un contexte de profond malaise du monde rural : mettre en place une logique de réussite des territoires, de conquête des marchés et de création de valeur, de transitions (révolution numérique, changement climatique, ubérisation de l’économie), de relance du projet européen pour « une politique agricole commune forte, ambitieuse et pragmatique. »