L'emploi associatif : reflet de l'histoire des territoires

L'économie sociale génère 90 milliards d'euros de valeur ajoutée, soit 5% de la valeur ajoutée de l'ensemble de l'économie, d'après une étude de l'Insee publiée le 21 novembre 2014. Le poids, les domaines d'intervention et la présence sur le territoire sont toutefois très différents selon la famille concernée (associations, fondations, coopératives ou mutuelles).

Les quatre familles de l'économie sociale (associations, fondations, coopératives et mutuelles) génèrent 90 milliards d'euros de valeur ajoutée, soit 5% de la valeur ajoutée de l'ensemble de l'économie, d'après une étude de l'Insee, publiée le 21 novembre 2014. "Elles constituent un acteur économique important, pesant 10% de l'effectif salarié (personnes physiques) et 8% de la masse salariale", indique l'Insee. Ces acteurs emploient ainsi 2,3 millions de salariés et versent 60 milliards d'euros de rémunération. Mais "leur importance va au-delà de ces indicateurs", assure aussi l'institut, qui précise notamment que le bénévolat n'est pas pris en compte dans les données.

Autre information livrée par l'Insee : ces familles de l'économie sociale et solidaire sont assez hétéroclites dans leur poids et leur secteur d'intervention.

Lire la suite sur le site Localtis.info