La Semaine de l’ESS à l’École : bilan 2019

Les dispositifs proposés par l’Esper, l’OCCE et Coop FR aux plus jeunes dans le cadre de la Semaine de l’ESS (25 au 30 mars) connaissent une progression :
– La Semaine de l’ESS à l’école (principalement destinée aux élèves de la maternelle et du primaire), qui avait démarré dans quatre régions il y a trois ans, couvre désormais la quasi-totalité du territoire national, en métropole aussi bien qu’en outre-mer. Deux cents initiatives ont permis à dix mille élèves de
découvrir l’ESS grâce à l’implication de leurs enseignants et à la mobilisation des structures de l’ESS qui sont intervenues dans les classes et les établissements.
 - Mon entreprise sociale et solidaire (à destination des collégiens et des lycéens, principalement) a permis la création de soixante-quinze structures de l’ESS (au moins sur le papier, quelques-unes ayant réellement vu le jour, adossées à une Maison des lycéens ou à une Junior Association de la Ligue de l’enseignement). Le statut choisi est très majoritairement l’association loi de 1901, loin devant la coopérative.

- Cent cinquante enseignants se sont inscrits à un stage Cerpep (Centre d’études et de recherches sur les partenariats avec les entreprises et les professions), qui leur a permis de découvrir une entreprise de l’ESS. Ils ont passé une journée entière au sein d’une structure de la MGEN, de la fédération Alefpa ou encore de la fédération Apajh.

- À la question « quelles valeurs cherchez-vous à transmettre à vos élèves », les enseignants ont répondu « la citoyenneté et la coopération » à 95 % et l’engagement à 82 %.