La Grèce tire les leçons de la crise en se faisant plus solidaire

Multiplication des réseaux de solidarité, coopératives, troc, la «grande dépression» a accru en Grèce la prise de conscience d’un nécessaire renforcement de la coopération sociale, qui se lit à travers de multiples initiatives.

 

Fruit surtout du mouvement d’indignés apparu en pleine crise de la dette en 2011, ces nouvelles pratiques collectives dans des secteurs cruciaux, santé, emploi ou éducation, tentent de parer au manque de crédits publics et à la paupérisation engendrée par la politique d’austérité menée à la demande des créanciers du pays (la «troïka» FMI, UE, BCE) en échange des 240 milliards d’euros prêtés à la Grèce pour se relever.

Lire l'article complet sur le site de Libération.