Égalité femmes-hommes : une approche statistique

À l’occasion de la Journée internationale pour les droits des femmes, le 8 mars, l’Observatoire de l’égalité femmes-hommes dans l’ESS, porté par le Conseil national des Chambres régionales de l’économie sociale et solidaire (CN Cress), a dressé l’état des lieux suivant :
- Avec 68 % de femmes, l’ESS est présentée comme « non mixte » (en raison notamment du poids du secteur sanitaire et social, qui concentre 47 % des femmes travaillant dans l’ESS, pour seulement 28 % des hommes).
- Le plafond de verre existe aussi dans l’ESS : les femmes ont deux fois moins de chance que les hommes d’être cadres (13 % contre 22 %). L’écart de salaire est de 23 % tous métiers confondus (contre 24 % en France).
- Les femmes sont globalement sous-représentées dans la gouvernance : 45 % des responsables d’associations sont des femmes (39 % dans les conseils d’administration) ;
- elles ne constituent que 5 à 7 % des administrateurs de coopératives agricoles (8,4 % selon Coop de France) et les caisses locales des banques coopératives comptent 30 % d’administratrices, tandis que 50 % des coopératives scolaires ont une présidente ;
- on trouve 24 % d’administratrices dans les CA des mutuelles (et seulement 13 % de présidentes).

De façon plus surprenante, l’étude présente le travail à temps partiel des femmes comme un handicap à l’égalité, alors que celui-ci n’est pas forcément subi. Une étude plus qualitative devrait permettre d’explorer les ressorts et fondements de certains chiffres.

Étude complète sur : www.cncres.org/media/client/gridfichier/ressource1/etudeegaliteinteracti...