Dix pistes d’actions pour reproduire les innovations locales à grande échelle

Comment diffuser à grande échelle des innovations et initiatives qui ont fait leurs preuves dans une administration ou sur un territoire ? Quel rôle les acteurs publics peuvent-ils jouer dans ce transfert ? Un groupe de travail constitué de professionnels du secteur public et de l’économie sociale et solidaire s’est penché sur ces questions. Son rapport, qui vient d’être publié, formule des propositions concrètes pour accélérer et fiabiliser l’essaimage des innovations publiques et sociales.

Si les innovations se multiplient dans le secteur public, elles ne profitent que très rarement aux autres administrations ou territoires. Les capitalisations, valorisations et échanges de bonnes pratiques restent insuffisants pour en assurer la reproduction à grande échelle.

Cet essaimage s’avérerait pourtant bien utile à l’heure où le temps et l’argent manquent, tandis que les besoins sociaux augmentent. Sous l’impulsion du Secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP) et du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), un groupe de travail « Futurs publics » a été constitué au printemps 2015.
Composé d’acteurs publics et de l’économie sociale et solidaire, il a été chargé de trouver les modalités de transfert/transposition permettant de démultiplier l’impact d’innovations ou initiatives qui ont fait leurs preuves.

L’ESS en exemple

Finalisé en décembre 2015, le rapport « Ensemble, accélérons ! » issu de ce groupe de travail, vise à accompagner les responsables publics et les praticiens de l’innovation dans les processus de changement d’échelle. En partant d’un constat : « la sphère publique n’est pas organisée aujourd’hui » pour faciliter ce type de généralisation qui « requiert (…) un soutien spécifique, différent du strict soutien à l’innovation ».

Lire la suite sur le site de la Gazette