Des subventions pour les ressourceries

L’association Envie, et son réseau de cinquante entreprises d’insertion, arrive à Paris afin d’aider les Parisiens à réparer leurs appareils électroménagers. Ce crédo double est le sien depuis trente ans : promouvoir l’insertion des publics loin de l’emploi, et promouvoir l’économie circulaire. Considérée comme la petite sœur d’Emmaüs, l’organisation cherchait un bâtiment depuis deux ans. Grâce à une subvention de 800 000 euros du Conseil de Paris, elle va pouvoir construire un « laboratoire de l’économie circulaire » dans la rue Julien-Lacroix, dans le XX e arrondissement.

Cette construction en bois respectera les critères de l’économie circulaire pour sa construction, et sera dédiée à la promotion du réemploi et de la réparation, aussi bien d ’appareils électroménagers que d’autres biens favorisant une consommation respectueuse de l’environnement, et socialement justes. A ce jour, la capitale compte déjà onze lieux de collecte d’objets inutilisés. Une douzième ressourcerie, dont la gestion sera assurée par l’association 1 000 collectes, est en cours d’ouverture dans le XVII e arrondissement, ce qui constitue une première pour l’Ouest parisien. Quant à l’association Du bleu dans les yeux, elle ouvrira les portes de sa ressourcerie dans le XX e arrondissement courant 2017. La mairie de Paris a pour objectif d’arriver à vingt lieux solidaires et associatifs de ce type d’ici 2020, et a débloqué à cette fin 140 000 euros.