"Bénévolat et salariat: quelle coexistence dans les associations?" par Flahault Erika, Loiseau Dominique, Dussuet Annie

Flahault Erika, Loiseau Dominique, et Dussuet Annie ont publié en 2010 dans "Transitions professionnelles dans le monde associatif et l'animation" un article intitulé "Bénévolat et salariat: quelle coexistence dans les associations ?" désormais en accès libre. Cet article propose une réflexion sur la coexistence du salariat et du bénévolat dans les associations. Quelle division du travail, quelle définition des fonctions s'établissent entre les bénévoles et les salarié-e-s ? Quels conflits y voient le jour et que traduisent-ils des brouillages de frontières et des décalages dans les attentes vis-à-vis des uns et des autres ? Que nous apprennent ces éléments des processus de professionnalisation1 à l'œuvre dans ces organisations ? Nous nous appuierons principalement sur les cas de deux secteurs qui se distinguent nettement par leur degré d'avancement dans le processus de professionnalisation et quant à leur recours au travail salarié et au travail bénévole : les services aux personnes et l'environnement (encadrés 1 et 2). Historiquement, le milieu associatif est d'abord le lieu de l'engagement bénévole. Ce n'est qu'après un certain temps d'existence, de formalisation, voire d'institutionnalisation des organisations, que le salariat y apparaît, sans supprimer la présence bénévole, ne serait-ce qu'au sein des instances dirigeantes, par définition bénévoles.