Allemagne: Des députés (die Linke) créent une coopérative de logements publics

L’État allemand veut privatiser 11 500 logements encore gérés par l’établissement public chargé du patrimoine de l’ex-RDA. Une première tentative avait échoué en 2008, suite à la crise financière. Mais en mars, le ministère de l’Économie a relancé la procédure. Il veut vendre la société publique TLG et tous ses logements publics avant fin 2012, malgré des comptes largement dans le vert. Plus de 30000 habitants sont concernées dans une quarantaine de villes. La procédure de vente est ouverte à tout investisseur européen. La crainte est donc forte de voir les logements acquis par des spéculateurs plus intéressés par le gain que par les conditions de vie des locataires. Le parti de gauche radicale allemande, Die Linke, a d’abord tenté d’empêcher la vente, avec une proposition au Parlement qui prévoyait un transfert des biens aux bailleurs communaux. Sans succès. Qu’à cela ne tienne. 30 députés Die Linke ont créé en avril une coopérative immobilière  pour racheter les logements.

Lire la suite de l'article de RACHEL KNAEBEL pour Bastamag! du 12 juin 2012