Divers

Un dossier pour décrypter les opportunités des fonds européens 2014-2020 pour l’ESS

Les Fonds européens structurels et d’investissement (FESI) représentent une importante source de financement pour le développement des projets d’économie sociale et solidaire (ESS). Ce dossier livre des clés de compréhension et des points de repère pour aider les structures de l’ESS à décrypter la nouvelle programmation 2014-2020 en vue de préparer leur demande de subvention.

Le Master de Management du Tiers-Secteur de l’Université du Mans inaugure une Chaire « Economie Sociale et Solidaire »

La Chaire « Economie sociale et solidaire » a été inaugurée vendredi 14 novembre sur le campus de l’Université du Mans par la signature d’une convention de partenariat avec la Fédération Nationale de la Mutualité Française par M.Rachid El Guerjouma, président de l’Université du Mans, et M.Roland Berthilier, secrétaire général de la FNMF.

Connaissance et Reconnaissance de l'Utilité Sociale et Environnementale en ESS - Lille - 16-12-2014

Le séminaire de restitution du projet Corus ESS (Connaissance et reconnaissance de l’utilité sociale en ESS) se tiendra le 16 décembre 2014 à l'Espace Baïetto, Maison européenne des sciences humaines et sociales (MESHS), 2, rue des Canonniers, 59000 Lille, Métro Gare Lille Flandres.

ESS : les clauses sociales... en attendant les marchés réservés prévus par la directive Marchés

Répondant le 20 novembre à une question écrite, le secrétariat d'Etat chargé du commerce, de l'artisanat, de la consommation et de l'économie sociale et solidaire, a apporté des précisions quant au calendrier et aux modalités de transposition des dispositions relatives à l'économie sociale et solidaire (ESS) contenues dans la nouvelle directive marchés publics.

ESS : les trois nouvelles aides au financement

Après la reconnaissance et la définition de l'économie sociale et solidaire, place aux mesures de soutien et de financement de la filière. Ce lundi 8 décembre, Carole Delga a présenté les trois dispositifs de financement Bpifrance des entreprises de l'ESS. Ils avaient été promis dans le cadre de la loi du 31 juillet 2014 et viendront s'appliquer progressivement dans les prochains mois. Des actions menées conjointement par L'État, Bpifrance et les régions pour aider les projets d'utilité sociale. La secrétaire d'État promet qu'à travers elles, les entreprises de l'ESS pourront bénéficier d'un soutien aussi bien en période de lancement que d'investissement. 

L’ESS peut-elle se recycler grâce à l’économie circulaire ? Paris, 10/12/2014

Réemploi, recyclage, nouvelle approche de la consommation : l’économie circulaire propose un modèle alternatif de développement économique… et devient par la même occasion un marché concurrentiel. Comment l’économie sociale et solidaire peut-elle s’appuyer sur ces principes pour se réinventer et participer au défi majeur de la transition énergétique ? Peut-elle faire le poids sur le marché du réemploi face, par exemple, à des géants des traitements des déchets. Quelle valeur ajoutée sociale et environnementale peut-elle apporter ? Débat et éclairage lors cette conférence.

Nous n’avons pas attendu le gouvernement pour enseigner l’économie sociale et solidaire

Carole Delga, secrétaire d’Etat au commerece, en charge de l’économie sociale et solidaire (ESS), conclut l’interview donné au Monde Argent & placements du 4 novembre 2014 par cette phrase : « L’intérêt des jeunes générations pour cette économie alternative n’a jamais été aussi fort » (…) « Nous travaillons déjà en collaboration étroite avec les grandes écoles ; mais la culture de l’ESS doit maintenant se diffuser dans les universités ».

Croissance et emploi : l’UDES pointe les difficultés des entreprises de l'ESS

L’économie sociale et solidaire (ESS) compte aujourd’hui près de 223 000 organisations employeuses et 2,3 millions de salariés, soit 10 % de l’emploi en France et 14 % de l’emploi privé. 78 % des emplois de l’ESS se situent dans les associations, dont certains secteurs ont particulièrement souffert ces trois dernières années (enseignement, culture, aide et soins à domicile). Or, le gouvernement ne semble pas prendre en compte les difficultés rencontrées par de nombreuses entreprises de l’économie sociale et solidaire, pourvoyeuses d’emplois de proximité non délocalisables.