Mutuelles

Haro mutualiste contre une possible hausse de la TSA

Fin novembre, le Sénat a adopté une version remaniée du PFLSS prévoyant une hausse de 40 % de la taxe de solidarité additionnelle (TSA), qui passerait de 13,27 % à 18,02 %. Précisons que le produit de cette taxe finance intégralement le fonds CMU (couverture maladie universelle). La Mutualité française a réagi en alertant sur la flambée du montant des cotisations qui s’ensuivrait pour les adhérents.

Un nouveau dispositif pour la CMU

À partir de novembre 2019, l’aide à la complémentaire santé (ACS), actuellement proposée à 90 % par l’Assurance maladie obligatoire, disparaîtra au profit de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), moyennant une contribution maximale de 30 euros mensuels. Cette mesure s’inscrit dans le plan pauvreté présenté le 13 septembre 2018 par Emmanuel Macron.

L’accueil des personnes âgées dépendantes : un chantier pour l’ESS

Dans son numéro d’octobre, le magazine trimestriel Mutations, édité par la Mutualité française, scrute les divers aspects de la perte d’autonomie, de sa prévention au financement de sa prise en charge. Une question d’actualité et... d’avenir dont s’est également emparée la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) dans deux études récentes (« L’Ehpad, dernier lieu de vie pour un quart des personnes décédées en France en 2015 », Études et Résultats n° 1094, novembre 2018.

Le 42 e congrès de la Mutualité française

Près de 2 000 responsables et militants mutualistes ont assisté au 42 e congrès national de la Mutualité française, qui a eu lieu en juin dernier à Montpellier sur le thème « Protection sociale : la mutation. Les mutuelles proposent et agissent ». Depuis le premier congrès national des sociétés de secours mutuels, organisé à Lyon en septembre 1883, ces rencontres se tiennent tous les trois ans.

Assemblée générale de l’AIM : les mutualistes de tous les pays réunis à Tallin, en Estonie

L’AIM (Association internationa le de la Mutualité), fondée en 1950, compte aujourd’hui 64 membres répartis dans 31 pays (Europe, Amérique latine, Afrique, Moyen-Orient) et assurant la couverture sanitaire de quelque 240 millions de personnes. Une session spéciale de travail a été organisée en juin dernier à Tallin (Estonie) dans le cadre de la 37 e assemblée générale de l’association.

Une promesse gouvernementale généreuse... avec l’argent des mutualistes

Parmi les promesses faites par Emmanuel Macron lors de sa campagne électorale, figurait une mesure susceptible, a priori, de satisfaire tous les assurés sociaux : la suppression du reste à charge pour les frais d’optique et de prothèses dentaires et auditives. Cependant, en dépit de son apparente générosité, l’intention gouvernementale pose question dès lors que son accomplissement est délégué aux complémentaires santé, faute d’être confié à la Sécurité sociale, dont les comptes sont pourtant équilibrés.