Mutuelles

Le PLFSS 2020 ne répond pas aux attentes des mutuelles santé

Le PLFSS (projet de loi de financement de la Sécurité sociale) 2020 a suscité dès le mois d’octobre 2019 les critiques sévères de la Mutualité française, qui le qualifie de « texte de renoncement à l’équilibre des comptes sociaux ». La fédération pointe particulièrement :
- la non-compensation des exonérations de cotisations sociales, génératrice de déficits ;

La Mutualité française demande des mesures pour les Espic

La Mutualité française souligne que les mesures récentes annoncées par le Premier ministre pour le service hospitalier public ne concernent pas les établissements de santé privés d’intérêt collectif (Espic). Bien qu’ils soient administrés par des institutions diverses de droit privé (associations, fondations, congrégations ou mutuelles) souvent reconnues d’utilité publique, les Espic remplissent une mission de service public identique à celle des hôpitaux publics.

L’emploi dans les mutuelles : perfectible sur l’égalité salariale hommes-femmes

L’Association nationale des employeurs de la mutualité (Anem) a publié le 5 novembre 2019 les chiffres-clés de l’emploi dans la branche mutualité (données de 2017). Le secteur compte 550 000 salariés répartis ainsi : 39 % d’employés, 35 % de techniciens et 26 % de cadres. 90 % des employés sont en CDI avec une ancienneté moyenne de dix ans. Le turn-over assez faible (10,3 %) témoigne de conditions de travail relativement satisfaisantes.

Mutualité et recherche

Dans le cadre des journées de rentrée de la Mutualité française, qui ont eu lieu en septembre 2019 à Nancy, plusieurs débats ont été organisés autour du thème « Les mutuelles actrices de la transformation du système de santé ». Les responsables mutualistes et politiques ont ainsi pu croiser leur point de vue avec celui des chercheurs.

Les Dialogues de la Recma : « La prise en compte des besoins des femmes dans le cadre mutualiste (XIX e -XX e siècles) »

11 février. « Les Dialogues de la Recma », rencontre avec Charlotte Siney-Lange autour de son article paru dans ce numéro de la Recma : « La prise en compte des besoins des femmes dans le cadre mutualiste (XIX e -XX e siècles) ». Paris, de 8 h 30 à 10 h 30. Entrée libre sur inscription : admin@recma.org

La prise en compte des besoins des femmes dans le cadre mutualiste (XIX e -XX e siècles)

Les œuvres sociales apparues au milieu du XIX e siècle constituent une part méconnue de l’activité mutualiste. Ces réalisations sanitaires et sociales, aujourd’hui rebaptisées services de soins et  d’accompagnement mutualistes (SSAM), recouvrent des domaines fort divers. Au-delà des soins offerts aux adhérents, les SSAM ont été les vecteurs de combats sociétaux menés par la mutualité en faveur de différentes catégories de populations laissées aux marges de la société, parmi lesquelles les femmes. Du congé maternité à la légalisation de l’avortement en passant par l’accouchement sans douleur et la contraception, plusieurs groupements mutualistes ont engagé une action séculaire visant à améliorer la condition et la santé des femmes.

 

Numéro de revue: 
355
Année de publication: 
2020
Auteur(s): 
Charlotte Siney-Lange

L’Institut Montparnasse organise une rencontre pour « faire société » autour des mutuelles et présente ses nouvelles orientations

Le 18 juin, l’Institut Montparnasse, spécialisé dans la recherche et la formation au service du mouvement mutualiste, organisait un débat autour du thème « faire ou refaire société » avec Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, et Thierry Beaudet, président de la Mutualité française. Cette conférence, animée par le magazine Alternatives économiques, visait deux objectifs.

La Mutualité française, partie prenante d’une coalition à visée sociale et écologique

À la demande de la Mutualité française, le Premier ministre a reçu le 27 août une délégation composée de 19 organisations de l’ESS et syndicats (ATD Quart Monde, CFDT, CFTC, Cimade, Fage, Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme (FNH), Francas, France Nature Environnement (FNE), France Terre d’asile, Humanité et Biodiversité, Fondation Abbé-Pierre, Ligue de l’enseignement, Mouvement associatif, Mutualité française, Pacte civique, Réseau Action Climat, Secours catholique, Uniopss, Unsa.), qui sont à l’origine du « Pacte du pouvoir de vivre ».

La contribution mutualiste au débat sur la loi de bioéthique

Dans un communiqué de presse du 9 juillet, la Mutualité française a fait part de la position des mutuelles à propos de la loi de bioéthique en cours de révision. Fruit d’une réflexion collective menée en interne par le mouvement mutualiste (https://placedelasante.mutualite.fr/etats-generaux-de-la-bioethique-la-c...), cette contribution tend à placer l’humain et la solidarité, concepts phares de l’ESS, au cœur du débat législatif.