Le mouvement associatif

Une nouvelle stratégie pour la vie associative

Dans le prolongement du rapport « Pour une politique de vie associative ambitieuse et le développement d’une société de l’engagement » remis au Premier ministre par le Mouvement associatif en juin dernier, Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a annoncé fin novembre 2018 une nouvelle stratégie pour la vie associative.

Comment favoriser une démocratie plus participative au niveau européen ? Quel dialogue avec les organisations de la société civile ?

25 octobre : Paris, Maison des associations de solidarité (75013). Temps d’échange sur la participation citoyenne en Europe : comment favoriser une   démocratie plus participative au niveau européen ? Quel dialogue avec les organisations de la société civile ? Organisé par Le Mouvement associatif, de 17h30 à 20h30.

Le paysage associatif contemporain

Avec plus d’un million d’associations qui emploient 1,8 million de personnes (8 % de l’emploi salarié), et des ressources financières estimées à 94 milliards d’euros, le secteur associatif fait face à de nouveaux défis : baisse des subventions publiques ; concurrence du secteur privé lucratif ; évolution des besoins sociaux ; du profil des bénévoles... Le Mouvement associatif (qui réunit 600 000 associations) et l’union des employeurs de l’ESS (Udes) ont chargé le cabinet d’audit KPMG de mener une étude.

Elections : les associations véritables « corps intermédiaires »

Le 1 er  mars, le Mouvement associatif (qui regroupe 600 000 associations sur un total estimé de 1,3 million) adressait aux différents candidats à l’élection présidentielle douze questions autour de trois thèmes fédérateurs – renforcer le lien social, humaniser l’économie, réveiller la démocratie – afin que les candidats expliquent leurs projets sur ces enjeux. Puis, fin mars, après analyse des réponses, le Mouvement associatif faisait part de ses conclusions et de ses propositions dans le cadre d’une campagne virale.

Le Mouvement associatif remet son manifeste au Premier ministre

Le Mouvement associatif (ex-Conférence permanente des coordinations associatives- CPCA) a remis son manifeste au Premier ministre le vendredi 7 octobre. La réunion a essentiellement porté sur la mise en œuvre de la Charte des engagements réciproques signée en février 2014 entre l’Etat, les représentants des collectivités et le Mouvement associatif. Le Premier ministre a annoncé la mise en place d’une mission chargée de l’évaluation de la mise en œuvre de la charte.

La qualité de l’emploi dans les associations : quels enjeux dans un contexte de crise ?

La qualité de l’emploi est une préoccupation croissante des partenaires sociaux et un enjeu constant des débats publics sur l’emploi.Sa nécessité est soulignée depuis une quinzaine d’années par divers organismes internationaux, du Bureau International du Travail, à la Commission Européenne, en passant par l’OCDE.

L'UDES et le Mouvement associatif signent un protocole de coopération

Dans le cadre de la grande cause nationale 2014 consacrée à l’engagement associatif, l’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (UDES) et le Mouvement associatif ont signé, le 25 septembre dernier, un protocole de coopération afin de mettre en œuvre des actions pour la reconnaissance, la promotion et la défense des intérêts sociaux et économiques des associations. L’objectif : assurer une politique coordonnée de développement de l’emploi dans ce secteur.