Ambiance Bois

La société anonyme à participation ouvrière (Sapo) : entre centenaire et nouvel horizon

Cet article étudie la Société anonyme à participation ouvrière (Sapo) au moment où celle-ci fête son centenaire, et alors que la loi sur l’ESS de 2014 n’a pas promu ce statut d’entreprise participative. Les auteurs étudient dans un premier temps la Sapo comme objet juridique, notamment en la comparant à la Société coopérative de production (Scop), puis s’intéressent au processus historique qui a conduit à la création et à l’évolution de cette formule juridique à partir de 1917. Enfin, au travers de l’étude des deux Sapo Ambiance Bois et Nova Construction, l’intérêt très actuel des Sapo est souligné dans deux situations. D’abord dans le cadre d’une reprise d’entreprise par ses salariés, ensuite pour faciliter une pratique autogestionnaire au long cours.

 

Numéro de revue: 
346
Année de publication: 
2017
Auteur(s): 
Roger Daviau et Michel Lulek

Ambiance Bois fête ses 25 ans, 17-19 mai, Faux-la-montagne

Fondée en 1988, Ambiance Bois fête ses 25 ans d'autogestion : gestion collective, salaires égaux, partage et polyvalence des tâches, possibilité de temps partiel, tirage au sort du Président. Cette structure est une SAPO (Société Anonyme à Participation Ouvrière), société dans laquelle les bénéfices sont partagés entre les personnes qui ont apporté les fonds nécessaires au démarrage de l’entreprise et sa vingtaine de salariés. Il s’agit d’une scierie qui fournit des matériaux et réalise aussi des travaux dans le domaine de l’habitat et l’aménagement d’espaces.