école

Les étudiants des grandes écoles aiment l’ESS sans la connaître vraiment

Le Boston Consulting Group et la Conférence des grandes écoles publient leur deuxième baromètre « Talents : ce qu’ils attendent de leur emploi ». Interrogés sur leurs ambitions et leurs souhaits professionnels, les étudiants et anciens élèves des grandes écoles avaient révélé l’an dernier que l’économie sociale et solidaire était l’un des secteurs les plus attractifs à leurs yeux.

La « Semaine de la coopération à l’Ecole » se transforme en « Semaine de l’ESS à l’école » 2017

Le lundi 14 mars 2016 l’ESPER, en présence de nombreux partenaires, ses initiatives et outils innovants d’éducation à l’ESS à destination des jeunes. En ce premier jour de la 14ème édition de la Semaine de la coopération à l’Ecole, c’est aux côtés de Jean-Louis BANCEL, Président de Coop FR et du Crédit coopératif, et Eric WEILL, Président de l’OCCE, que Roland BERTHILIER, Président de L’ESPER,annonçait officiellement ce lundi sa transformation par L’ESPER en « Semaine de l’ESS à l’Ecole 2017 ». Une initiative d’ouverture de la Semaine à l’ensemble des familles de L’ESS qualifiée de « naturelle » par le Président de l’OCCE, créateur avec Coop FR de la Semaine de la coopération à l’Ecole depuis maintenant quatorze éditions. La future « Semaine de l’ESS à l’Ecole » commencera par le lancement de projets en classe durant le Mois de l’ESS en Novembre, pour aboutir en Mars de l’année suivante, lors de la Semaine en elle-même.

Coop FR et l’OCCE lancent la 14e édition de la Semaine de la Coopération à l’École

Pour la 14e année consécutive, l’OCCE (Office Central de la Coopération à l’École) et Coop FR, organisation représentative du mouvement coopératif, sont partenaires dans le cadre de la Semaine de la Coopération à l’École, du 14 au 19 mars 2016. Cette opération a pour but de sensibiliser les jeunes, le monde éducatif, le grand public aux valeurs et aux principes de la coopération et de valoriser la pédagogie coopérative.

13e Semaine de la Coopération à l’école du 16 au 21 mars 2015

Depuis 2002, l’Office Central de la Coopération à l’Ecole (OCCE) et Coop FR organisent la Semaine de la Coopération à l’Ecole qui vise à sensibiliser les élèves et les enseignants aux valeurs et aux principes de la coopération dans l’entreprise et à l’école. De nombreuses rencontres et temps d’échanges avec des dirigeants, élus et salariés d’entreprises coopératives seront proposés ainsi que des moments de découverte des principes et valeurs de l’ESS, des expérimentations de gouvernance démocratique et des moments de pédagogie dans les classes.

L’alliance originale de la coopération et de la mutualité: l’école de Saint-Claude

Dans l’histoire de l’économie sociale, l’école de Saint-Claude représente l’exemple même d’une coopération à vocation sociale. A la fin du xixe siècle, les coopérateurs militants de ce pôle industriel jurassien s’investissent dans la mutualité. La Fraternelle et la Mutuelle de la maison du peuple oeuvrent main dans la main. Cette expérience locale reste cependant une exception à l’échelle nationale qui mérite une analyse plus approfondie. Comment expliquer que coopération et mutualité, soeurs de l’économie sociale, ne se soient pas alliées plus souvent ? L’analyse des facteurs théoriques, historiques et juridiques qui caractérisent leurs points communs et leurs différences est nécessaire, pour mettre en perspective l’originalité de cette expérience. Les dirigeants socialistes de la coopérative d’alimentation La Fraternelle de Saint-Claude sont devenus acteurs de l’action sanitaire et sociale dans le Haut-Jura et ont fondé des structures mutualistes. Le facteur juridique a joué un rôle essentiel dans cette évolution structurelle.

Numéro de revue: 
327
Année de publication: 
2013
Fichier attachéTaille
PDF icon recma327_075087.pdf637.57 Ko
Auteur(s): 
Stève Desgré

Metz: les coopératives scolaires endettées depuis plus de 15 ans

Voici 15 ans que l’association mosellane OCCE – Office central de la coopération à l’école – traîne une dette qui lui empoisonne la vie. Hier, lors d’une assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue dans le quartier de Devant-lès-Ponts à Metz, les représentants départementaux espéraient trouver une solution avec leur fédération nationale. Il n’en est rien. Un article du Républicain Lorrain du 22 mars.