Jean-François Draperi

Rulescoop : un 12 ème colloque dédié à la qualité de vie au travail

Créé par un réseau d’universités européennes et latino-américaines intégrant des centres ou groupes de recherche dédiés à l’économie sociale, le réseau Rulescoop trouve son origine dans un projet ALFA II financé en 2002 par l’Union européenne. A l’époque, Rulescoop réunissait 12 universités pour développer les programmes de recherche et de formation en économie sociale et solidaire, plus particulièrement ceux centrées sur la compréhension des coopératives.

Des voyages apprenants sur la Route européenne de la culture coopérative

Voici quatre ans, le projet Cooproute (Route européenne de la culture coopérative) a vu le jour. Aujourd’hui, une centaine de coopératives réparties dans douze pays européens proposent au public de découvrir le patrimoine industriel et culturel unique qu’elles incarnent de par leurs valeurs de démocratie, d’égalité et de solidarité. Cette mise en lumière de la culture coopérative a émergé grâce au Cecop-Cicopa (confédération européenne des coopératives de production industrielles et de services), qui a piloté le projet.

Appel à textes : « L’économie sociale et solidaire au Maghreb »

Créée en 1921 à l’initiative de Charles Gide, la Recma, Revue internationale de l’économie sociale, est une revue trimestrielle interdisciplinaire dotée d’un comité de lecture. Elle est la plus importante revue francophone d’économie sociale et une des toutes premières mondiale, lue dans plus de vingt pays. Son directeur est Jean-Claude Detilleux ; son rédacteur en chef est Jean-François Draperi.

La Recma s’est fait l’écho du dynamisme des pratiques d’économie sociale et solidaire dans les pays du Maghreb au travers de plusieurs articles (M. Jaad et E. Erraoui, « Tissu associatif et cohésion sociale au Maroc : le cas de la province de Taroudant », Recma n° 333, 2014 ; M.-A. Zoreli, « La régulation solidaire en Kabylie : l’exemple du village de Tifilkout », Recma n° 339, 2015 ; A. Roumane, « Structures coopératives et valorisation économique de la biodiversité : cas de la filière d’huile d’argan au Maroc », Recma n° 345, 2017 ; F. Elachab, « L’économie sociale en Tunisie », à paraître dans la Recma en juillet 2018.) et souhaite poursuivre cette présentation et réflexion au travers d’un dossier. Depuis les « Printemps arabes », on assiste en effet à un renouvellement important des pratiques en matière d’économie sociale. En témoignent l’essor des associations dans des pays comme le Maroc ou la Tunisie (Ipemed, 2013), les mises en réseau nationales ou sous-régionales (Maghreb-ESS) ou encore l’attention renouvelée des politiques publiques (débats sur la loi relative à l’ESS en Tunisie en 2016).

Année de publication: 
2018

La République coopérative

Jean-François Draperi. Larcier, 2012, 327 pages.

2012, décrétée par l’ONU Année internationale des coopératives, vient de se clore, laissant place à une décennie de croissance coopérative. Nous nous sommes réjouis qu’aujourd’hui un milliard d’hommes participent à une coopérative. Certes, on juge un arbre à ses fruits, mais au-delà de la quantité il importe d’analyser les racines de cet arbre aussi méconnu du grand public qu’il est prolifique par son extension géographique et par les branches de l’activité humaine concernées. Pour honorer cette année exceptionnelle dans l’histoire du mouvement coopératif, Jean- François Draperi nous a fait cadeau d’une somme. Connaissant l’importance que ce dernier accorde à la démarche de recherche-action et eu égard à son statut de rédacteur en chef de la Recma, il m’est apparu logique qu’un praticien de l’action coopérative (1) fasse l’analyse de cet ouvrage qui fera référence dans le secteur coopératif, mais aussi pour l’économie sociale.