élection présidentielle

Présidentielles 2012: le mouvement coopératif français publie son manifeste

Au nom des entreprises coopératives françaises, Coop FR interpelle les candidats aux élections présidentielles pour affirmer sa volonté de se faire entendre et de participer à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques qui impactent les coopératives. Grâce à leur modèle elles contribuent activement à la réalisation des objectifs économiques et sociaux des politiques publiques. Elles doivent bénéficier d’un environnement réglementaire qui leur permette de déployer leur capacité de développement et leur assure l’équité de traitement avec les autres entreprises. La proclamation par l’Organisation des Nations Unies de 2012 « Année internationale des coopératives » vient renforcer ces objectifs et les inscrit dans une dynamique mondiale. Coop FR formule sept propositions. Ces propositions seront réaffirmées et développées auprès du nouveau Gouvernement ainsi qu’à l’occasion des prochaines élections législatives.

"Petits déjeuners de l’ESS: spéciale présidentielle", Ceges, Paris, 11, 13 et 17 avril

Dans la continuité de l’événement du 2 mars 2012 à l’Assemblée Nationale, le CEGES co-organise avec le soutien du CNCRES l’initiative des "Petits déjeuners de l’économie sociale et solidaire : spéciale présidentielle". Lors de ce cycle de rencontres avec les principaux partis politiques, et dans le prolongement de la première réunion le 4 avril 2012, autour de M. Henri Guaino, trois dates vous sont proposées :

Communiqué du PS "'ESS au coeur du changement" : les réactions d'acteurs du secteur

La relance de la production et la croissance sont deux conditions indispensables à la création de nouveaux emplois. Pour impulser un changement de modèle et créer une nouvelle dynamique conciliant des efficacités économiques, sociales et environnementales, l’économie sociale et solidaire constitue, pour François Hollande, un puissant levier. (communiqué de Thierry Jeantet)

La Ligue de l’enseignement formule : 50 propositions pour "Faire société"

2012 est une année de choix pour les citoyens qui décideront, au travers de deux échéances démocratiques, de l’orientation politique de notre pays pour les années à venir. La ligue de l’enseignement sera donc attentive aux annonces des candidats républicains mais également force de propositions. A l’issue d’une consultation de son réseau associatif et militant, La ligue de l’enseignement a élaboré 50 propositions dans les domaines qui lui sont les plus familiers à la fois parce qu’elle en est actrice et parce qu’ils font l’objet de sa réflexion constante.

F. Bayrou propose un nouveau statut d'entreprises à objet social environnemental et économique

Alors que Jean-Luc Mélenchon (11'30) faisait acclamer la coopérative ouvrière par 100000 citoyens place de la Bastille le 18 mars, François Bayrou précise ce qu'il entend par "nouvelle ESS" dans son programme: "Soutenir l’économie sociale et solidaire en leur facilitant l’accès à la commande publique et en promouva

La CGScop propose de développer l'actionnariat salarié : les réponses des candidats

Après avoir doublé fin 2010 l'intitulé légal des Sociétés coopératives ouvrières de production (Scop) par la marque "sociétés coopératives et participatives" , la Confédération générale des Scop entre le 12 mars 2012 dans la campagne présidentielle en proposant  6 mesures aux candidats, dont la création d'un statut de coopérative de salariés actionnaires.  Lire les réponses des candidats

L’ESS dans la présidentielle : promesses de candidats

Le 2 mars, le Ceges (Conseil des entreprises, employeurs et groupements de l'économie sociale) invitait les principaux candidats à l’élection présidentielle, ou leurs représentants, à s’exprimer leurs visions de l’économie sociale et solidaire. Plus de 300 personnes (salle comble), des journalistes comme rarement il y en a eu pour un événement d’ESS, à l’Assemblée nationale pour écouter MM. Hollande, Rochefort (M. Bayrou), Longérinas et MMe. Mayer (M. Mélenchon), MMes Joly et Bachelot (M. Sarkozy; exercice de séducation peu évident dans ce cas, d'autant que le CAS souhaite développer l'entrepreneuriat social en proposant notamment de l'intégrer "dans l’accord-cadre entre le MEDEF et les ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur")

Les candidats face aux associations : vidéo de la rencontre du 10 mars

À l'initiative de la Conférence permanente des coordinations associatives (CPCA), cinq candidats à l'élection présidentielle ont exposé le 10 mars, à Saint Denis, leurs visions de la vie associative. Retrouvez les vidéos de cette rencontre (François Bayrou, François Hollande, Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon et Nathalie Kosciusko-Morizet).

Démocratiser l’économie, par Guillaume Légaut (Ceges)

« Remettre l’économie au service des personnes » : bien des candidats à l’élection présidentielle ont subitement ces mots à la bouche alors qu’approche le vote des citoyens. D’un côté, l’économie sociale et solidaire a fait l’objet d’une communication en Conseil des ministres il y a quelques semaines. De l’autre côté, l’économie sociale et solidaire apparaît dans le premier des 60 engagements du projet d’alternance. Ailleurs aussi, les candidats qu’ils soient vert, orange ou rouge cherchent également à donner des signes pour séduire les sympathisants de l’économie sociale et solidaire.