élection présidentielle

Les coopératives dans la perspective de l’élection présidentielle de 2017

Les candidats à l’élection présidentielle de 2017 ne peuvent ignorer le poids économique que représentent les coopératives. Il leur suffit pour cela de consulter le « Panorama sectoriel des entreprises coopératives », édition 2016, publié par Coop FR. Souhaitant aller plus loin dans la perspective de ce rendez-vous majeur de la vie politique française, Coop FR a lancé la campagne Coop2017 afin de sensibiliser les candidats au modèle coopératif.

La santé : de toute évidence, un enjeu pour la présidentielle

La Mutualité française souhaite mettre la question de la santé au cœur de la présidentielle, comme elle l’a montré à l’occasion de ses journées de rentrée qui se sont tenues à Lille à la fin du mois de septembre. Pour la réalisation de cet objectif, la fédération organisera une plate-forme participative, Place de la santé, permettant aux adhérents d’évaluer les propositions des candidats. Notons qu’une telle initiative avait déjà été prise à l’occasion de l’élection de 2012.

Quelques réflexions sur la situation politique en France et les orientations du Collectif des Associations Citoyennes

Le collectif s'est constitué en réaction à la circulaire Fillon dans un contexte où les associations étaient méprisées, et leurs actions combattues par une série de petites mesures hostiles : dispositions fiscales, complexification des procédures, incertitudes juridiques, baisse des financements publics, , etc. Aujourd'hui, avec la mise en place au gouvernement, le climat a radicalement changé.

L'ESS revendique une place dans le dialogue social

L'Union des syndicats et groupements d'employeurs représentatifs dans l'économie sociale (Usgeres) a demandé à "être partie prenante de la conférence nationale pour la croissance et l'emploi" qui doit se dérouler en juillet, mardi dans un communiqué. L'Usgeres "a demandé officiellement au chef de l'Etat et au nouveau ministre du Travail, Michel Sapin, son invitation dans le tour de table des organisations patronales" qui précéderont la conférence pour la croissance et l'emploi promise par François Hollande durant sa campagne.

Communiqué de L’ESPER Suite à l’annonce du nouveau gouvernement

Les réactions du secteur suite à l’élection de François Hollande à la présidence de la République le 6 mai dernier, et à la constitution d’un gouvernement autour du premier ministre Jean-Marc Ayrault, ont été nombreuses (lire ici celle de la CPCA, de Michel Abhervé, et les nombreuses publications colligées par l'Atelier ...). Nous reproduisons ici celle de l’ESPER (l'Economie sociale partenaire de l'école de la République) qui "salue la création d’un ministère délégué à l’économie sociale et solidaire, rattaché au ministère de l’économie, des finances et du commerce extérieur, confié à M. Benoit Hamon. Cette reconnaissance institutionnelle, qui était l’une des demandes des acteurs de l’ESS, apparaît comme un signe positif pour l’importance qui sera donnée à cette économie dans les orientations gouvernementales, signe qui devra encore se concrétiser par la mise à disposition de moyens conséquents.

Communiqué de l'ADPM (association diversité et proximité mutualiste): Présidentielles ou la santé oubliée

Après avoir rencontré les Etats-majors de campagne et interrogé par écrit les candidats à l’élection présidentielle, ADPM FEDERATION est consternée par l’approximation et l’inconsistance de leurs réponses. Il est en effet paradoxal, que l’avenir du système de santé, sujet d’inquiétude majeur pour les Français en ces temps de crise, soit, dans les débats qui entourent la Présidentielle 2012, maintenu dans un silence assourdissant, alors que les questions de santé n’en demeurent pas moins contingentes à tout projet de gouvernement.

Santé 2012 : les propositions de la Mutualité

La Mutualité Française propose une vingtaine de mesures pour améliorer durablement l’accès aux soins. Ces pistes d’action à la fois "ambitieuses et réalistes" sont adressées aux candidats à l’élection présidentielle et aux législatives, aux responsables mutualistes et à de nombreux acteurs du système de protection sociale. Un article de Paula Ferreira pour la Mutualité française

Appel du Front de Gauche pour une ESS de transformation!

Le refus du capitalisme et du productivisme est à l'ordre du jour : nombreux sont ceux et celles, en recherche de solutions alternatives à finalité humaine et sociale, qui veulent maîtriser leurs propres affaires.  Le Front de Gauche met tout en œuvre pour soutenir la mobilisation des acteurs de l'économie sociale et solidaire (ESS), associations, mutuelles, coopératives, comités d’entreprises. Le développement de l'ESS n’est pas une affaire marginale. Il est essentiel dans la construction d’un nouveau système économique. Les principes de non lucrativité, de démocratie, de solidarité et d'égalité sont au cœur du projet de transformation sociale et écologique. Appel du Front de Gauche le 11/04/2012. 

Pour une copropriété des entreprises

Nous soumettons à la réflexion collective une réforme de la propriété des entreprises, la finalité étant l’abolition du privilège-clef du capitalisme qui octroie au capital seul la totalité des moyens de production, alors qu’ils sont le résultat de la combinaison productive du capital et du travail. lors que les plans de rigueur s’abattent sur les peuples de toute l’Europe pour payer les marchés financiers, il y a urgence à sortir du capitalisme.