Amérique latine

Le Mercosur coopératif

Le 26 mars 1991, l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay signaient le Traité d’Asuncion, donnant naissance au Marché commun du Sud (Mercosur), équivalent austral de l’Alena pour l’Amérique du Nord. Le Mercosur a acquis sa personnalité juridique internationale par le Protocole d’Ouro Preto, le 17 décembre 1994. Cet accord politique et de coopération constitue la plus importante initiative d’intégration économique réalisée entre des pays en voie de développement.

L’ESS en Amérique latine : de nouvelles pratiques

En lançant la rédaction de ce dossier, en juin 2014, le comité éditorial de la Recma prenait acte du renouveau de l’économie sociale et solidaire (ESS) en Amérique latine. Avec sept articles et varia traitant spécifiquement de cette région dans les dix derniers numéros (lire également l’encadré), la revue n’était pourtant pas en reste.
Il nous est cependant apparu que le « moment » particulier de l’économie sociale et solidaire en Amérique latine méritait un temps d’arrêt. Ce moment fait suite, après les décennies perdues de l’ajustement structurel dans les années 80 et des crises des années 90, à une embellie économique du sous-continent qui a facilité la réduction de la pauvreté, de l’endettement et du chômage et l’émergence d’une classe moyenne latino-américaine.

Numéro de revue: 
337
Année de publication: 
2015
Auteur(s): 
François Doligez et Patricia Toucas-Truyen

Finances solidaires informelles au Pérou dans la perspective du capital social

Cette recherche explore les raisons qui motivent la participation aux finances solidaires informelles dans le contexte de l’Amérique latine, celui du Pérou notamment, à travers la notion de capital social. Dans ce but, nous examinons le cas des associations d’épargne et de crédit rotatif (AECR), une forme de crédit tontinier fondée sur la confiance et l’information partagée. Malgré le développement et la consolidation des microfinances dans ce pays, on observe que les associations de type tontinier sont encore très utilisées. A partir d’une étude exploratoire qualitative, nos résultats suggèrent que le type de capital social mobilisé explique en partie les motifs de leur utilisation. Par ailleurs, notre analyse met en exergue les motivations sociales, moins souvent explorées dans la littérature.

Numéro de revue: 
337
Année de publication: 
2015
Auteur(s): 
Sonia Tello-Rozas

Agriculture urbaine et autogestion à Cuba

Cet article a pour objet l’étude de l’agriculture cubaine depuis la révolution de 1959, et notamment son émergence au cours des années 90. L’agriculture urbaine a contribué autant à assurer la sécurité alimentaire du pays qu’à construire une économie moins centralisée et plus autonome par rapport au pouvoir politique à Cuba, grâce au développement d’unités économiques démocratiques et autogérées, fondées sur les principes de solidarité, d’attention au bien-être de la communauté et de respect de la nature. Cette nouvelle forme d’économie sociale se différencie des entreprises capitalistes, dont l’objectif est la concentration de pouvoirs et l’accumulation de richesses et de capital à travers l’exploitation du travail et de la nature. Elle se distingue également des traditionnelles entreprises étatiques cubaines, au sein desquelles les initiatives individuelles et la créativité des travailleurs sont limitées.

Numéro de revue: 
337
Année de publication: 
2015
Auteur(s): 
Ingrid Hanon

L’ESS produisant la ville à la périphérie de la périphérie : deux expériences brésilienne et argentine

L’économie sociale et solidaire (ESS) incarne des valeurs humanistes au travers de pratiques marchandes, non marchandes et non monétaires. Dans cet article, nous proposons des critères pour les identifier et les analyser en les illustrant par deux expériences qui produisent « de la ville » en Amérique latine : l’association des Moradores del conjunto Palmeiras (Brésil) et la coopérative Comunidad Organizada (Argentine). Nous exposons certains de leurs aspects constitutifs, tels que l’élaboration de « satisfacteurs » synergiques de besoins, non seulement pour leurs membres, mais aussi pour la communauté dans son ensemble. Les caractéristiques de ces expériences n’ont pas été suffisamment soulignées ni évaluées en termes de rationalité et d’utilité sociale. Cet article vise à les faire reconnaître sur le plan académique et en tant qu’éléments potentiels de formulation et d’évaluation des politiques publiques urbaines.

Numéro de revue: 
337
Année de publication: 
2015
Auteur(s): 
Ruth Muñoz

Militance, réciprocité, confiance : fondements d’un système alternatif de production-consommation en Argentine

Cet article présente une organisation collective construite sur un engagement sociétal et environnemental fort dans la province de Mendoza en Argentine. Développée autour de l'association El Arca, elle fonctionne sur un système de partenariat innovant initié à partir d’un modèle alternatif de production et de consommation avec une implication importante des parties prenantes internes et externes. Le texte analyse la logique socio-éco-militante qui a permis l’ancrage des valeurs de l’association sur des principes de solidarité, de responsabilité et de participation, et la manière dont la relation producteur-consommateur s’est développée sur les notions de confiance, de démocratie horizontale et de réciprocité. Par l’alternative qu’elle propose, fondée sur le travail dans le respect des valeurs du « buen vivir » (« bien-vivre »), cette organisation est un réel outil du développement local.

Numéro de revue: 
337
Année de publication: 
2015
Auteur(s): 
Gloria Maffet et Annie Sinda

Genèse et logiques de justification de l’économie communautaire et solidaire en Bolivie

Cet article vise à situer l’économie communautaire et solidaire en Bolivie dans le contexte actuel, marqué par une transformation épistémologique profonde et des changements politiques significatifs, tandis que la continuité l’emporte dans l’orientation des politiques économiques et sociales. Dans ce but, il retrace quatre trajectoires historiques. La première se réfère au syndicalisme agraire et indigène ; la deuxième, au mouvement d’économie solidaire et de commerce équitable ; la troisième, à l’interprétation par l’Eglise catholique du message de charité et de solidarité ; et la quatrième, à l’organisation des femmes des secteurs populaires. L’analyse fait ressortir les points de convergence comme de tension, voire d’incompréhension entre ces trajectoires, identifiant ainsi les éléments favorables ou contraires à la construction d’une autre économie en Bolivie.

Numéro de revue: 
337
Année de publication: 
2015
Auteur(s): 
Isabelle Hillenkamp et Fernanda Wanderley

L’économie populaire et solidaire en Equateur : vers la matérialisation du principe constitutionnel du bien-vivre ?

L’histoire économique et politique de chaque pays constitue un facteur déterminant du développement de l’économie sociale et solidaire (ESS). En Equateur, où sa version locale, l’économie populaire, a longtemps joué un rôle essentiel dans la subsistance des groupes les plus fragiles, l’Etat a entrepris un processus inédit en intégrant constitutionnellement l’économie populaire et solidaire (EPS) dans la transformation de son modèle économique. Prônant le principe du « bien-vivre » comme une alternative au développement occidental, le pays a fait le choix de promouvoir l’EPS comme l’un des principaux outils pour cristalliser son nouveau projet national. L’Equateur a créé un dispositif fort intéressant pour l’institutionnalisation de l’EPS et mène des actions concrètes qui méritent d’être diffusées afin d’approfondir les réflexions sur la place de l’EPS dans les politiques publiques des pays latino-américains.

Numéro de revue: 
337
Année de publication: 
2015
Auteur(s): 
Diana Sarrade Cobos

Comité Latinoamericano de Investigadores en Cooperativismo: VIII Encuentro - Bogota (Colombie) 10-11 nov. 2014

La Asamblea General de la Alianza Cooperativa Internacional creó en 1957 el Comité Temático de Investigación Cooperativa - The ICA Committee on Co-operative Research (ICACCR)- considerándolo un puente entre la investigación académica y el mundo cooperativo para dar a conocer la investigación cooperativa, en particular a los dirigentes y cooperadores, de modo de aplicarla de manera efectiva a las cuestiones cooperativas actuales.