Coop de France

Le temps des transitions

Le dossier sur l’ESS au Maghreb publié dans ce numéro coordonné et présenté par Patricia Toucas-Truyen et François Doligez illustre un processus de transition démocratique qui déborde l’ESS maghrébine mais auquel celle-ci contribue. Et sans doute n’est-ce pas un hasard si les articles de ce dossier sont signés par huit femmes pour quatre hommes.

L’Entreprise de l’ESS et la loi Pacte font la rentrée des « Dialogues de la Recma »

La rentrée des « Dialogues de la Recma » s’est déroulée à la Confédération générale des Scop après la parution du n° 353 (juillet 2019), consacré à l’entreprise de l’ESS. « On s’attendait à ce que l’entreprise de l’ESS soit au cœur des réflexions en cours sur l’entreprise et la loi Pacte, ce n’est pas le cas. Pourquoi cette absence et pourquoi deux lois distinctes pour parler d’une entreprise responsable, avec d’un côté la loi ESS de 2014 qui consacre l’ESS et son modèle d’entreprise, et de l’autre la loi Pacte de 2019 ?

Au Salon international de l’agriculture, Coop de France présente ses nouvelles publications sur la gouvernance

Depuis quelques années, deux éléments semblent se conjuguer dans le domaine de la coopération agricole. Les crises agricoles font naître des interrogations tant de la part des adhérents que des pouvoirs publics sur le fonctionnement des coopératives. Par ailleurs, la loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable », promulguée le 1 er novembre 2018, suscite des questionnements au moment où une ordonnance est en cours d’élaboration.

Un guide de gouvernance pour la coopération agricole

Coop de France, qui fut à l’avant-garde du concept de grand débat national, a tiré les enseignements de la consultation des coopérateurs agricoles menée durant l’été 2018. Si 70 % des répondants ont déclaré être attachés au modèle coopératif, 32 % ont regretté que leur voix ne soit pas assez entendue. Message reçu à la fédération. Quelques jours avant l’ouverture du Salon international de l’agriculture, elle a dévoilé son Guide de gouvernance.

Les coopératives agricoles face au projet de loi « Agriculture et Alimentation »

La 4e édition de la Semaine de la coopération agricole, organisée par Coop de France, s’est tenue début juin. Vaste opération de communication, cet événement annuel vise à mieux faire connaître au public les coopératives agricoles, en mettant l’accent sur « les réalités positives » (selon les termes de Coop de France) de ces quelque 2 600 entreprises.
Celles-ci sont concernées au premier chef par le projet de loi « agriculture et alimentation », actuellement en plein débat parlementaire.

Les coopératives agricoles au Salon de l’agriculture

Le Salon international de l’agriculture s’est déroulé du 24 février au 4 mars 2018, sur fond de difficultés économiques pour nombre de petits agriculteurs et de suspicion croissante des consommateurs à l’égard de l’industrie agroalimentaire, à la suite du scandale Lactalis. Cependant, le thème choisi par les organisateurs de cette 55e édition – « L’agriculture, une aventure collective » – avait une résonance très coopérative.