politiques publiques

FNAB : "colloque sur les politiques régionales en faveur de la bio", Paris, 6 juillet

La FNAB (Fédération natioanle d'agriculture biologique) organise à Paris, le 6 juillet après midi, un colloque ayant pour thème : "Les politiques régionales en faveur de la bio: dynamiques de gouvernance pour les territoires". Ce colloque réunira de 13h30 à 18h, à la Maison des Associations de Solidarité, métro Olympiades, pour la première fois les principaux acteurs du développement de l’agriculture biologique en région.

Un nouveau Contrat Economique Sectoriel "Economie Sociale et Solidaire 2011-2013" en Rhône-Alpes

A l’occasion de la 8ème édition du Salon des Entrepreneurs Lyon Rhône-Alpes, Alain MARC, Préfet délégué pour l’égalité des chances, Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes, et Laure CHAREYRE, Présidente de la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS) Rhône-Alpes, ont signé le Contrat Economique Sectoriel « Economie Sociale et Solidaire 2011-2013 », en présence de Cyril KRETZSCHMAR, Conseiller régional Rhône-Alpes délégué à la nouvelle économie, aux nouveaux emplois, à l’artisanat et à l’économie sociale et solidaire. Le plan d’actions que recense ce nouveau Contrat Sectoriel s’appuie sur un financement total de 33,8 M€. Il propose 3 axes prioritaires : la promotion et la reconnaissance du secteur ; la mise en place de projets au plus près des territoires et en adéquation avec les besoins des populations, afin de participer au développement économique local ; enfin, le Contrat Sectoriel entend favoriser l’innovation sociale, la formation et la qualification des salariés.

Comment voyez-vous la vie associative à l’horizon 2020 ? enquête de la Fonda

La Fonda soumet un questionnaire sur les principaux débats qui traversent le monde associatif aujourd’hui. Il  s’adresse à l’ensemble des acteurs du monde associatif (bénévoles, adhérents, dirigeants, salariés, etc) et ses parties prenantes (partenaires publics -Etat, collectivités, élus, services- et privés - fondations, mutuelles, coopératives, entreprises, etc). L’objectif est de recueillir des expériences diversifiées pour dresser une typologie des opinions sur l’avenir des associations. Les résultats seront diffusés à la rentrée 2011. 

Forum International de l’économie sociale et solidaire (FIESS), Montréal, 17-20 oct 2011

‘’Le nécessaire dialogue Etat – société civile pour l’élaboration des politiques publiques en faveur de l’économie sociale et solidaire’’ sera le thème principal du FIESS, dont le but est de faire découvrir comment, à travers le monde, des citoyens se mobilisent pour construire une économie plus inclusive et solidaire.

L’économie sociale au Portugal

Au Portugal, l’économie sociale jouit depuis la révolution de 1974 d’une reconnaissance constitutionnelle (1). Lors de la présidence portugaise de l’Union en 1992, Lisbonne organisait la IIIe Conférence européenne de l’économie sociale. Les contacts entre les familles n’ont jamais cessé depuis, mais ont pris un tour nouveau en août 2010, avec la création du Conseil national de l’économie sociale. Rapide panorama de l’économie sociale dans ce pays où, comme ailleurs en Europe, une profonde crise budgétaire et politique est susceptible de faire évoluer les relations entre le tiers secteur (2) et les pouvoirs publics .

Vers de nouveaux rapports du développement agricole au territoire. Agir ensemble pour devenir autonomes

Cet article questionne la territorialisation des actions de développement agricole local. Deux projets sont comparés : l’association des éleveurs des vallées angevines et la construction d’une presse à huile végétale pure au sein d’une coopérative d’utilisation de matériel agricole (Cuma) départementale. Ces deux projets revendiquent une certaine démarche de qualité agricole fondée sur des pratiques de production et un fonctionnement collectif, sans toutefois s’inscrire dans les labellisations officielles reconnues. Ils sont fortement déterminés par une volonté locale d’autonomie agricole et de relocalisation de valeur ajoutée. Pour autant, ces projets présentent deux itinéraires divergents de construction territoriale de l’action de développement : préconstruit des zonages environnementaux et périmètre contraint, d’une part, et co-construction territoriale, d’autre part. Ces dynamiques territoriales résultent des effets conjugués des institutions locales ou agricoles et de l’inscription des acteurs engagés dans des réseaux sociaux locaux. Dans cet article, nous montrons comment les porteurs de projets locaux contribuent à transformer le paysage institutionnel du développement agricole en mettant en place des partenariats originaux sur le territoire.

Numéro de revue: 
320
Année de publication: 
2011
Fichier attachéTaille
PDF icon recma320_099115.pdf670.45 Ko
Auteur(s): 
Geneviève Pierre et Bertille Thareau

Le soutien de l’Etat aux coopératives de transport israéliennes, à l’origine de la perte des valeurs coopératives dans le contexte néolibéral

Jusqu’en 2000, 97 % des bus israéliens étaient gérés par des coopératives. Les coopératives de transport sont encore de loin les principaux opérateurs dans le domaine des transports publics du pays, mais l’orientation néolibérale du gouvernement a visé dès lors à créer un marché compétitif en encourageant leur démutualisation. Le secteur a été transformé en un marché fragmenté de monopoles de petite envergure, contrôlés par des sociétés capitalistes. En quoi les coopératives sont-elles concernées par la privatisation ? Les chantres de la privatisation en Israël défendent l’idée que ce ne sont pas seulement les entreprises d’Etat qui ne sont pas efficientes, mais plutôt l’ensemble des entreprises non capitalistes. La campagne publique initiée par le nouveau gouvernement suggérait que les employés du secteur public percevaient des salaires trop élevés pour un service de faible qualité et que les citoyens pourraient recevoir davantage en payant moins.

Numéro de revue: 
320
Année de publication: 
2011
Auteur(s): 
Yifat Solel