RSE

Le label américain B-Corp s’invite dans l’ESS

Les 2 vaches (groupe Danone), La ruche qui dit oui, Camif.fr ; Nature & Découvertes... Près de quarante entreprises de toute taille et de tout secteur affichent le label B-Corp en France. Ce label, géré par l’organisme sans but lucratif B-Lab, est censé certifier que l’entreprise est socialement responsable et bénéfique à son environnement, et qu’elle ne poursuit pas seulement le profit.

Une quarantaine d’entreprises du nord de la Franche-Comté se réunissent en coopérative pour promouvoir la « RSE »

La Bourgogne-Franche-Comté entend se positionner comme fer de lance de la RSE. En tout cas, le territoire nord de l’ancienne Franche-Comté, qui décline le sigle comme la « responsabilité sociétale des entreprises », de préférence à l’appellation usuelle de « responsabilité sociale et environnementale ».

Enjeux autour de la convergence de la RSE et de l’ESS

Démarche volontaire des entreprises, qui peuvent décider d’en faire une politique de développement durable de leurs activités, la Responsabilité sociale des entreprises (RSE), dont le cadre de référence est la norme ISO 26 000 (Les sept domaines de la norme ISO 26 000 ont été définis ainsi : la gouvernance ; l’organisation ; les droits de l’homme ; les conditions et les relations de travail ; l’environnement ; les bonnes pratiques des affaires ; les questions relatives aux consommateurs ; l’engagement sociétal), noue un lien très établi entre compétitivité et RS

Rapport RSE des Caisses d'épargne

De l’organisation coopérative à la politique menée en matière d’achats responsables en passant par le financement de la croissance verte, la solidarité, les ressources humaines et les clients, ce rapport publié par la Fédération Nationale des Caisses d'Epargne offre une vision complète de l’engagement responsable et des réalisations des Caisses d’Epargne. Il apporte une preuve supplémentaire au rôle majeur que celles-ci jouent sur leur territoire, aux plans économique, sociétal et environnemental. Chiffres à l’appui et nourrie d’exemples concrets dans les régions, cette édition est une traduction contemporaine de la vocation sociétale que les Caisses d’Epargne remplissent depuis près de 200 ans.

La RSE : une voie pour la transition économique, sociale et environnementale

Hélène Fauvel (Syndicat FO DGFIP) rend compte sur Miroir social du vote par le Conseil économique social et environnemental d'un avis sur la RSE "une voie pour la transition économique, sociale et environnementale" rapporté par Alain Delmas (groupe CGT), au nom de la section des affaires européennes et internationales du CESE présidée par Yves Veyrier (groupe CGT FO), milite pour une stratégie européenne plus affirmée dans ce domaine et formule un ensemble de préconisations pour une promotion active de la RSE. Il a été voté en assemblée plénière du Conseil économique social et environnemental le 26 juin avec 153 votants (143 voix pour, 8 voix contre et 2 abstentions).

Le rapport "responsabilité sociale et coopérative" du mouvement Desjardins

Le Mouvement Desjardins (banque coopérative québécoise) a publié son Rapport de responsabilité sociale et coopérative pour l'année 2012. Si on peut regretter un trop important effort de présentation sur le site dédié, qui hâche le contenu de cet imposant travail et en rend difficile une vue d'ensemble, la le rapport est riche d'enseignements.

"De la responsabilité comme objet-frontière", colloque interdisciplinaire, Tours, 29-30 mai, appel à com jusqu'au 18 février 2013

L’objet de ce colloque organisé par France business school (FBS) à l'Escem de Tours est de s’enquérir des travaux déjà existants dans d’autres disciplines des sciences humaines et sociales portant sur la responsabilité de manière générique. Il s’agira de voir comment ces travaux peuvent éclairer, mettre en perspective et même remettre en cause les différentes théories de la responsabilité sociale de l’entreprise dans ces différents aspects, qu’il s’agisse de la théorie des parties prenantes, de la gouvernance d’entreprise, etc. Etant donné que le spectre des disciplines labellisées comme sciences humaines et sociales est étendu, les disciplines suivantes ont été retenues eu égard à la fréquence de leur usage sur le thème de la responsabilité : la philosophie, la théologie, la sociologie, la psychanalyse, l’écologie et le droit.